Les ventes d’Intermarché en progression de 6,3% depuis le début de l’année

|

Intermarché, qui tenait ce matin sa conférence de rentrée, annonce des ventes en hausse de 6,3% à, parc constant et avec carburant, pour ses différentes enseignes, depuis le début de l’année 2011. Hors essence, l’évolution est à +3% et, dans le détail, de +3% pour ses hypers (79 magasins), +2,7% pour ses supermarchés dits généralistes (563 magasins), +1,9% pour les supers alimentaires (787 magasins), +2,8% pour Intermarché Contact (333 unités) et +1,8% pour Intermarché Express (22 points devente). Les 349 Netto affichent quant à eux une progression de leurs ventes de 8,3% hors essence. Ces bonnes performances se retrouvent également dans les gains de parts de marché : voilà en effet deux périodes consécutives où, selon Kantar Worldpanel, Intermarché progresse. Après +0,3 point en juillet, c’est un nouveau gain de 0,5 point qui est venu clore le mois d’août pour Intermarché, à 12,5%. En rajoutant Netto, stable à 1%, les enseignes estampillées Mousquetaires détiennent donc 13,5% de part de marché, en progression de 0,5 point. De quoi espérer atteindre l’objectif de 15% fixé l’année dernière pour la fin 2013. « Cela passe par un gain de 15% de notre chiffre d’affaires au mètre carré pour Intermarché, une ambition sur laquelle nous sommes en avance sur notre tableau de marche », indique Philippe Manzoni, président d’ITM Alimentaire. Pour y parvenir, ainsi que LSA s’en faisait l’écho dans son numéro 2194, les Mousquetaires ont notamment remis complètement à plat leur politique d’assortiment, variant les plaisirs en fonction des formats et des vocations des magasins. « A la clé, se félicite Philippe Manzoni, des progressions qui peuvent aller jusqu’à 15% sur certaines familles, et 6 ou 7% sur le traiteur LS par exemple. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter