Les ventes d’iPhone s’effondrent, Apple accuse le coup

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Apple a présenté ses résultats trimestriels le 26 avril 2016. Historiques, ils dévoilent pour la première fois depuis 13 ans une baisse de chiffre d’affaires de la marque à la pomme. Ces résultats reflètent surtout la chute des ventes des iPhone, MacBook et iPad Apple. 

Apple ne réussit plus aussi bien qu'avant ces derniers temps.
Apple ne réussit plus aussi bien qu'avant ces derniers temps.
Ce qu’il faut retenir :
Apple enregistre pour la première fois en 13 ans une baisse de son chiffre d’affaires et passe de 58 milliards de dollars à 50 milliards de dollars.
• Entre janvier et mars 2016, Apple a vendu 16% d’iPhone de moins qu’au deuxième trimestre 2015.
• Apple ne dit toujours rien de ses ventes d’Apple Watch mais explique avoir écoulé plus d’unités que le nombre d’iPhone vendus à son lancement en 2007.

Les choses ne vont plus aussi bien qu’avant pour Apple. La marque à la pomme a présenté des résultats plus que mitigés, le 26 avril 2016, pour le deuxième trimestre 2016. Apple a dévoilé un chiffre d’affaires de 50,6 milliards de dollars, en chute de 13% par rapport au deuxième trimestre 2015, et un résultat net de 10,5 milliards de dollars, contre 13,6 milliards de dollars il y a un an. Tim Cook a justifié ces résultats décevants par "un contexte macro-économique très difficile" et ajouté que ses équipes avaient extrêmement bien travaillé. La compagnie basée à Cupertino en Californie accuse fortement le coup en Chine, où la marque perd 26% par rapport à 2015. Mais Apple enregistre surtout pour la première fois en 13 ans une baisse de son chiffre d’affaires, une première depuis la sortie de son premier iPhone en 2007.

Les ventes d’iPhone en chute

Ces résultats historiques s’expliquent en particulier par la baisse des ventes d’iPhone. Apple a écoulé 10 millions de smartphones de moins qu’en 2015, alors que l’iPhone représente les deux tiers du chiffre d’affaires de la marque. Luca Maestri, le directeur financier d’Apple, a surtout relevé que "l’iPhone 6 était une anomalie" car très innovant à sa sortie. Même tendance du côté des MacBook et des iPad, qui perdent respectivement 9 et 19% de chiffre d’affaires.

Les services, seul segment dynamique

Il n’y a pas non plus le feu au lac, l’entreprise reste milliardaire. Tim Cook a expliqué être "satisfait de la croissance continue du chiffre d’affaires, tirée par les services, l’incroyable force de l’écosystème Apple et notre base installée croissante de plus d’un milliard d’appareils". Ceux-ci sont en croissance de 20% au deuxième trimestre 2016, et les autres produits de 30%. Parmi eux, on peut compter l’Apple Watch, pour laquelle Apple ne révèle toujours pas de données, mais explique avoir écoulé plus d’unités en un an que d’iPhone lors de son lancement en 2007. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

1 commentaire

Bastien

28/04/2016 17h59 - Bastien

"l’iPhone 6 était une anomalie" car très innovant à sa sortie." J'ai failli faire une crise cardiaque... Sur que les écrans de 5,5 pouces qui existent depuis 6 ans chez Android étaient une vraie nouveauté.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Carnet des décideurs

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA