Les ventes de carburants bondissent en décembre 2014 avec les prix du gazole à près de 1 €

|

Les ventes de carburant dans les stations-services ont grimpé de 7,2 % au mois de décembre et même de 7,4 % pour le gazole dont les prix frôlent désormais 1 € le litre. Mais sur l’ensemble de l’année, les ventes sur restées stables.En 2013, les grandes surfaces avaient perdu des parts de marché face aux pétroliers, malgré la création de nouvelles stations. 

Les ventes de carburant ont bondi en décembre, les Français profitent de la chute des prix pour rouler
Les ventes de carburant ont bondi en décembre, les Français profitent de la chute des prix pour rouler © Kaspars Grinvalds - Fotolia

Les Français ont sorti leur voiture du garage plus qu’à l’accoutumée pendant le mois de décembre 2014. Les ventes de carburants "«routiers" dont augmenté de 7,2 %, par rapport au mois de décembre 2013. L’évolution est 6,6 % pour le super sans plomb, mais elle encore plus marquée, à + 7,4 % avec le gazole, dont les prix frôlent 1 € le litre, certaines stations ayant même percé ce plancher.

Le gazole en première ligne
C’est ce chiffre qui compte pour les ménages français, puisque 81,7 % du carburant vendu dans les stations-service est réalisé avec le gazole. Le volume écoulé au global s’est établi, selon l’unité de mesure des professionnels, à 4,47 millions de mètres cubes. Les Français auront pourtant un peu moins roulé au cours de l’année, puisque la consommation française s’est établie à 50 millions de mètres cubes, affichant une hausse de 0,3 %. Si les ventes n’avaient pas bondi en décembre, le volume aurait été strictement stable en 2014 par rapport à 2013.

La part des GMS s'effrite
"L’année 2014 qui a connu une baisse spectaculaire du prix des carburants routiers se caractérise cependant par la très grande stabilité de la consommation", indique Francis Dusseux, président de l’Union française des industries pétrolières (Ufip). Selon une étude publiée l’an dernier par le même organisme, la part de marché des grandes et moyennes surfaces en carburant routier s’était établie à 62 %, en recul de 1,8 %, tandis que celle des stations-service intégrées des pétroliers grimpait de 1,6 % (29,7 % de parts de marché) les indépendants voyant leur part réduite à 8,3 %.

Pétroliers plus agressifs
Les pétroliers sont devenus beaucoup plus agressifs sur les prix que dans le passé, tout en restant souvent plus chers que les GMS. Ces dernières gagnent surtout en nombre de stations-service (39 de plus créées en 2013) alors que les pétroliers en ont fermé 134 et les indépendants 84. Plusieurs causes expliquent la disparition de stations-services, mais la première est due à l’absence de rentabilité. Avec la baisse des prix du carburant, il est probable que les plus fragiles  - principalement les indépendants - n’y résisteront pas.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations