Marchés

Les ventes de jouets s'envolent sur les sept premiers mois de l'année

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Des chiffres à faire pâlir d'envie nombre de marchés non-alimentaires ! Selon l'institut NPD, les ventes de jeux et jouets en France ont progressé de 5% en valeur et de 10% en volume sur les sept premiers mois de l'année. Une bonne santé qui s'explique notamment par une riche actualité cinématographique, la bonne performance de classiques comme les jeux de construction et par l'engouement autour des fameux bracelets en élastiques.

Les élastiques (ici de la marque Cra-Z-Loom) ont boosté les ventes de jouet sur le permanent
Les élastiques (ici de la marque Cra-Z-Loom) ont boosté les ventes de jouet sur le permanent© (C) by RICOH GX200 User

 A l’occasion de la septième édition de la Journée Presse Jouets et Jeux qui s'est tenu le 10 septembre à Paris, le groupe NPD a dévoilé les chiffres de son panel dédié aux jeux et jouets. Des chiffres particulièrement réjouissants puisque, sur les sept premiers mois de l'année, les ventes ont progressé en France de 5% en valeur et de 10% en volume. Une excellente performance compte tenu des différents indicateurs macro-économiques et de la faible croissance du marché global (+ 1 %), enregistrée en 2013.

De bons block-busters au cinéma

« L’industrie peut se réjouir d’un très bon début d’année que l’on doit en partie à une offre renouvelée qui a su raviver l’intérêt pour les phénomènes de collection avec, en parallèle, une actualité très riche du côté du cinéma (La Grande Aventure Lego, Spider-Man, Dragons, La Reine des Neiges) qui a contribué à la croissance de 9 % enregistrée par les ventes de produits sous licence », explique Frédérique Tutt, expert du marché mondial du jouet.

Du côté des catégories, les consommateurs ont suivi les tendances initiées à Noël 2013 avec une hausse des ventes en jeux de construction et électronique junior. Mais c'est le segment des activités artistiques, dopé par l'engouement pour les bracelets à élastiques "loom", qui enregistre la plus forte hausse (+74%) "Le phénomène de société autour des bracelets « Loom » a contribué à une relance des achats d’impulsion avec une hausse de 8 % des ventes des articles de moins de 10 €. Les distributeurs n’avaient pas connu tel engouement depuis les années Beyblade et Zhu Zhu Pets", souligne NPD.

La Reine des Neige et Violetta dopent les licences

Du côté des licences, le marché semble rebondir en 2014 après une année 2013 difficile. Parmi les bonnes suprises de ce début d'année, Violetta et La Reine des Neiges, deux licences Disney qui ont réussi à se classer dans le Top 5 des plus belles progressions (cumul à date janvier-juillet 2014 v. 2013). "L’année 2014 restera dans les annales comme une des plus fertiles en termes d’actualité pour les studios américains avec, à date, plus de 29 millions d’euros de chiffre d’affaires liés aux films sortis sur les 12 derniers mois. Et cela, sans compter Planes 2, Dragons et les Tortues Ninja dont l’influence sera perceptible sans doute dans les chiffres de ventes de la fin de l’été et de l’automne", explique NPD.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA