Les ventes de petit électroménager ont battu les records en 2007

|

ENQUÊTEAvec une progression de 10,2 % des ventes hors-taxes à la distribution, à 1,3 milliard d'euros, les petits appareils ont renoué avec les scores des années 1980, selon le Groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils ménagers (Gifam). Photo : Alain Grimm Hecker, président du Gifam

grimmhecker_s
grimmhecker_s© Léa Crespi

Le Pem a ainsi joué les locomotives, sur un marché français de l'électroménager (petit et gros) qui au total augmenté de 3,7 % à 4,6 milliards d'euros, soit 10 milliards d'euros en prix de vente consommateur. En volume, plus de 52 millions d'appareils ont été vendus l'an dernier, soit « 180 000 appareils ménagers par jour », a souligné Alain Grimm Hecker, président du Gifam, lors la conférence de bilan annuel du syndicat.

Cette progression est d'autant plus remarquable que les foyers de France sont déjà bien pourvus : le parc existant représente 165 millions de gros appareils et 310 millions de petits, soit respectivement 6,5 et 13 équipements par ménage.

La croissance du Petit électroménager (Pem) est historique : la famille n'avait pas connu une telle progression depuis... 1981 et encore, à l'époque « l'inflation était à près de deux chiffres », a souligné Gérard Salommez, président de la commission Pem du Gifam. Il s'est vendu quelque 38 millions de petits appareils ménagers en 2007. Le développement du marché du Pem repose un fort renouvellement de l'offre de produits de marques, qui ont su tirer parti de tendances comme le faire soi-même (machines à pain, etc.) ou la santé-bien être.

Le chiffre d'affaires du Gros électroménager (Gem) reste, lui, quasiment stable (+ 1% en valeur et en volume), pour atteindre 13,6 millions d'appareils et 3,6 milliards d'euros. Gilles Bonnin, président de la commission Gem du Gifam, explique ce moindre dynamisme par la maturité de ce marché de besoin. Le développement des ventes d'appareils intégrable a permis de maintenir le niveau des ventes.
Globalement, « 2007 est une bonne année, nous sommes sur un marché qui s'appuie sur une offre dynamique et des consommateurs qui se laissent séduire, explique Alain Grimm Hecker. Nos entreprises apportent les bonnes réponses aux appétits d'achat ». Le poids des grands industriels reste important : la part de marché des dix premiers groupes dépasse les 75 %. Ils peuvent en outre compter sur la puissance des grands multispécialistes (Darty, Boulanger...) qui pèsent 38,3 % du marché du Gem en valeur et 30 % du Pem et continuent de gagner des points (respectivement + 0,6 et + 1). Tandis que les hypermarchés restent stables dans le Pem (45 %) et sont en repli de 0,5 point sur le Gem. Un autre débouché, celui des chaînes spécialisées apparaît cependant fragile, avec un recul de 1 point sur le Gem, à 11% de part de marché, et de 0,5 point sur le Pem à 12,5 %.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message