Les vins bio séduisent plutôt les cadres

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les organisateurs du salon Millésime Bio 2014 qui se déroulera les 27, 28 et 29 janvier 2014 à Montpellier ont mené une enquête sur la consommation des vins bio. Une enquête réalisée en juillet dernier par Ipsos-Sudvinbio.

Les Français prêts à payer plus cher pour un vin bio
Les Français prêts à payer plus cher pour un vin bio

Les Français prêts à payer plus cher pour un vin bio. La préservation de l'environnement est le deuxième critère dans les motivations d'achat d'une bouteille de vin bio après l'origine qui reste, comme dans le vin conventionnel, le premier critère des Français. Cité par 43% des personnes interrogées, il arrive devant le critère prix (30%). Les consommateurs de vins bio sont d'ailleurs 73% et les Français 57% à accepter de payer plus cher des produits contribuant à la préservation de l’environnement. Les Français déclarent dépenser en moyenne 8,70€ pour une bouteille de vin bio destinée à leur consommation quotidienne (contre 6,90€ pour une bouteille de vin conventionnel) et 15,20€ pour une bouteille à offrir (contre 14€ en conventionnel).

Qui sont les amateurs de vins bio ?

56% des consommateurs de vin bio sont des hommes de plus de 45 ans, soit le même profil que celui des vins conventionnels. Ce sont des amateurs de vin en général et 57% d'entre eux en consomment au moins une fois par semaine. 36% des consommateurs de vin bio sont cadres ou exercent une profession intermédiaire (contre 27 % de l’échantillon global), 32 % disposent de revenus mensuels supérieurs à 3 000 € (contre 25 %) et 35 % ont un diplôme au moins égal à bac + 3 (contre 25 %).

Les femmes et les jeunes, deux cibles sensibles au bio

Les jeunes de 18 à 25 ans sont peu consommateurs de vins (8%) mais apprécient le vin bio (14%). Les femmes consommatrices de vin bio s'auto-évaluent moins bien que les hommes sur leur connaissance en vin. En revanche, elles sont très sensibles aux produits bio en général et sont 62% à déclarer en acheter régulièrement. Côté vin, elles représentent 44% des consommateurs de vin bio.

Ils privilégient la vente directe

Dans le secteur des vins biologiques, la vente directe représente 36% des ventes suivie de la vente en magasins bio spécialisés (27%). La grande-distribution représente quant à elle 19% des ventes. Enfin 17% des ventes sont assurées par les petits artisans et commerçants, ce qui n'est pas le cas du secteur des vins conventionnels où la grande-distribution domine largement.

Les vins bios français en chiffres

En 2012, le vin bio représentait 10 % des ventes de produits alimentaires biologiques en France pour un chiffre d’affaires de 413 millions d’euros, soit une croissance de 15 % en un an. En 2007, le chiffre d’affaires était de 249 millions d’euros, soit une croissance de 66% en 5 ans. Cette progression est due à l'augmentation des volumes car les prix, eux, sont plutôt restés stables. A noter que le vin est la deuxième activité exportatrice du pays après l'aéronautique et le chiffre d'affaires des vins bio à l'export atteint 58 millions d'euros.

Sources chiffres marché: Sudvinbio, Agence Bio

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA