Les zones de flux, épicentre des nouveaux modes de livraison

|

ENQUÊTE Métro, gares ferroviaires, lieux publics… Les commerçants proposent de livrer leurs clients sur les zones de fort passage. Une logistique moins coûteuse que la livraison à domicile.

Les grandes enseignes alimentaires se lancent dans la course du click & collect.
Les grandes enseignes alimentaires se lancent dans la course du click & collect.© © S Saunders / Digital Nation Photography

C’est bien au Royaume-Uni que la guerre des casiers a été déclarée. Là où Asda s’est installé, Tesco et Waitrose marchent dans ses pas. Les six stations de métro londoniennes où Asda a récemment développé son service de casiers de retrait (click & collect) sont les endroits que ses concurrents ont ciblés. Un ordre de bataille également suivi par Sainsbury’s depuis cet été dans les stations d’Oakwood, Totteridge & Whetstone, Woodside Park, Leytonstone, Loughton, Debden et South Woodford. Le service, gratuit jusqu’en septembre, est désormais payant.

Tout s’est accéléré depuis l’automne 2013 lorsqu’Asda avait annoncé le déploiement de casiers dans les parcs et les lieux de transports publics, que Waitrose avait fait part d’un plan d’attaque pour gagner des parts de marché sur l’e-commerce, tout en installant des casiers devant ses magasins, et que Tesco s’est équipé d’entrepôts dédiés à la vente de produits frais par internet.

L’aubaine du métro

L’installation dans les stations de métro se fait au pas de charge, puisque son opérateur (Transport for London) veut occuper les espaces laissés vides par la fermeture de nombreux guichets. D’ailleurs, TfL annonce qu’il profitera de ces revenus additionnels pour rénover le métro londonien, vieux de 151 ans et souvent raillé par ses utilisateurs.

Pour les distributeurs, c’est une aubaine qu’ils ne veulent absolument pas rater. Andrew Yaxley, directeur général de Tesco pour la région londonienne, est très enthousiaste : « Nos clients sont réellement satisfaits du service de click & collect, car il facilite leurs courses. Ces casiers supplémentaires permettent davantage de flexibilité aux consommateurs, qui pourront ainsi retirer leurs courses à des endroits encore plus proches de leurs points de passage habituels. » Pour Robin Phillips, directeur de l’e-commerce de Waitrose, « donner la possibilité à nos clients de récupérer leurs courses durant leur trajet est un facteur clé pour renforcer la croissance phénoménale de waitrose.com ».

De son côté, le géant Amazon avance plus discrètement sur ce projet, mais serait déjà en pourparlers avec TfL. Ce serait le point de départ idéal pour lancer son service Amazon Fresh en Europe, comme l’avait suggéré son patron, Jeff Bezos.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2331

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous