Licences : La force est avec… Disney !

|

Carton plein ou presque. « Nous ne disposons pas encore des chiffres définitifs de 2014, mais nous devrions compter, dans le top 6 des licences les plus vendues en jouet, au moins cinq propriétés Disney », calcule Jérôme Le Grand, senior vice-président retail et licensing de la filiale française du groupe. De fait, selon le classement NPD à fin novembre, seuls les Pokémon se glissent dans le palmarès, entourés de propriétés Disney, comme Star Wars, Cars, Mickey et Violetta. Mais La Reine des neiges, à la 7e place, pourrait avoir profité des ventes de Noël pour prendre du galon. « Chez les filles, tout a été atomisé par La Reine des neiges. Seule Violetta, avec une large gamme de produits dérivés, a tiré son épingle du jeu, mais s’est essoufflée à Noël », observe Olivier Donval, directeur des collections chez JouéClub.

Même constat chez les garçons où, entre Star Wars, Avengers et Cars, il ne fut pas facile aux concurrents de Disney de se frayer un passage. Certains y sont cependant parvenus, à l’instar des Tortues Ninja de Nickelodeon, ou de Batman dont Warner fêtait les 75 ans en 2014. « Entre cet anniversaire et le film La Grande Aventure Lego, nous signons une année record en France, comme dans le monde », souligne Anoush Kevorkian, directrice exécutive de Warner Bros Consumer Products.

Reste que Disney conserve la mainmise sur le marché du licensing, où bruisse la rumeur que l’américain détiendrait la moitié du chiffre d’affaires. Les recettes de son succès ? « La force de nos trois portefeuilles de marques Disney, Marvel et Star Wars, un bon équilibre entre les licences filles et garçons, et un travail sur l’ensemble de nos activités, vers les adultes notamment », égrène Jérôme Le Grand. Une formule gagnante qui devrait fonctionner pour 2015 où La Reine des neiges devrait continuer sur sa lancée, ainsi qu’Avengers… en attendant la déferlante Star Wars prévue pour la fin d’année, avec la sortie du premier opus de la nouvelle trilogie.

Les petits chiens de Pat’Patrouille (Nickelodeon) sont aussi attendus à la suite du succès de leurs – trop rares – produits dérivés lors du Noël dernier. Idem pour Les Minions (DreamWorks), très recherchés en fin d’année. Gare aussi aux dinosaures qui crèveront l’écran avec la sortie de Jurassic World et du film d’animation The Good Dinosaur. Tiens, encore du Disney ! 

21,1% Le poids en valeur des licences dans les ventes de jeux et de jouetsen France entre janvier et novembre 2014,à + 10 %

Source : NPD

 

Star Wars superstar

Avec quatre licences sur cinq, Disney signe une nouvelle année record en 2014. D’autant qu’à fin novembre, le groupe accaparait également les 6e et 7e placesdu palmarès avec ses Princesseset sa désormais célèbre Reine des neiges. Seuls les inoxydables Pokémon sont parvenus à se hisser sur le podium,grâce aux cartes principalement.

 

Top 5 des licences les plus vendues, en valeur, dans le jouet entre janvier et novembre 2014 

Source : NPD

Les tendances

  • Tirées par Violetta et La Reine des neiges notamment, les ventes de produits dérivés ont progressé plus vite en 2014 quele marché du jeu et du jouet.
  • L’année 2015 s’annonce également faste pour les licences avec de nouveaux super-héros, des dinosaureset la nouvelle saga Star Wars en fin d’année.
  • Le groupe Disney confirme son leadership.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2350

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres