Lidl France en pleine forme depuis sa sortie du hard discount

|

Une fois n’est pas coutume, Lidl est sorti de sa réserve habituelle le 28 octobre à l’occasion de son "Lidl Expo" organisé à la Défense (92). Du 27 octobre au 2 novembre, 150 de ses acheteurs européens viennent y faire leur marché "Made in France" parmi 2.000 références de vins et 500 produits alimentaires régionaux, sur 5.000 mètres carrés aménagés en espace de dégustation. Une occasion en or pour illustrer sa sortie du hard discount.

Michel Biero, l’un des six co-gérants de Lidl France, en charge des achats : "Chaque transformation de magasin nous fait facilement gagner 30 à 40 % de ventes."
Michel Biero, l’un des six co-gérants de Lidl France, en charge des achats : "Chaque transformation de magasin nous fait facilement gagner 30 à 40 % de ventes."

"On a annoncé il y a deux ans la sortie du hard discount, rappelle Michel Biero, l’un des six co-gérants de la filiale française, en charge des achats. Cela représente un gros travail permanent sur les assortiments. Et nous nous sommes dit pourquoi ne pas faire profiter l’Europe de ces produits ?" Si le meilleur prix reste une priorité, ils peuvent grimper avec des étiquettes de 2 à 600 euros en prix de vente public pour le vin. Attention, le concept reste malgré tout centré sur 1.500 à 2.000 références par magasin. Pas question d’aller chasser sur les terres de Carrefour ou Leclerc.

10 % de croissance à surface comparable en 2014

La transformation de Lidl passe aussi par un grand chambardement sur le terrain. "Nous allons raser en trois ans 850 magasins et les reconstruire pour passer de 850 mètres carrés de surface moyenne à 1300, détaille Michel Biero. Après cette phase de restructuration, qui s’achèvera vers 2016/2017, nous allons accélérer sur l’expansion. Il y a un potentiel de 2000 magasins en France." Avec un parc actuel compris entre 1.500 et 1600 magasins (au gré des travaux), Lidl a prévu une enveloppe de plus de 200 millions d’euros d’investissements pour chacune de ses 25 régions.
Au total, plus de 5 milliards d’euros pour un acteur qui pèse 4,6 % du marché alimentaire, d’après Kantar Worldpanel. Pas mal ! D’après Lidl, les résultats sont au rendez-vous. Chaque rénovation de points de vente génère une augmentation de 30 à 40 % des ventes "facilement", et, malgré un été pourri, les ventes de la filiale française sont en hausse de 10 % à surface comparable depuis le début de l’année.

Jusqu'au 2 novembre, 150 acheteurs du groupe Lidl vont déguster 2000 vins français, sur un espace de 5000 mètres carrés à la Défense. Une bonne manière d'illustrer la fin du hard discount chez Lidl puisque les étiquettes grimpent jusqu'à 600 euros la bouteille.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message