Lidl : ses chantiers pour devenir un recruteur de choix

|

Lidl veut profiter de ses bonnes performances commerciales pour améliorer sa marque employeur. Sa DRH France, Anne Broches, fait le point pour LSA sur les leviers déployés. 

Anne Broches est DRH de Lidl, l'enseigne compte 40 000 collaborateurs en France.
Anne Broches est DRH de Lidl, l'enseigne compte 40 000 collaborateurs en France.

3000 recrutements prévus en 2021 « uniquement en CDI ! », précise fièrement Anne Broches, DRH de Lidl France. Un gonflement des effectifs important pour le distributeur fort de 40 000 employés dans l’Hexagone. Cet objectif s’ajoute, en plus, aux 3 000 recrutements effectués en 2020 et en 2019… Preuve, s’il en était besoin, de ses bonnes performances commerciales… et de ses ambitions.

Besoin d'équipiers polyvalents et d'opérateurs logistiques

Dans le détail, Lidl a besoin de main forte pour ses 1 550 magasins et souhaite principalement embaucher des « équipiers polyvalents », équivalent des employés en libre-service et hôte de caisse dans le jargon Lidl, et 500 managers dont 200 responsables et directeurs de magasin. Autre enjeu clé, l’enseigne souhaite recruter des opérateurs logistiques pour assurer les bonnes rotations de ses points de vente. Et soutenir son expansion : « Nous prévoyons plusieurs dizaines d’ouvertures, d’agrandissements et de rénovations cette année », avance Anne Broches.

500 000 CV reçus chaque année

Côté candidat, Lidl a-t-il la cote ? L’enseigne recueillerait, principalement via son site internet, près de 500 000 CV chaque année ! Dans un secteur souffrant d’une image peu reluisante, les efforts restent toujours de mise pour attirer des profils adéquats. Offrir plus d’avantages Premier argument, de poids, Lidl assure proposer des rémunérations supérieures de 15 % au salaire minimum de croissance (SMIC). Un meilleur taux horaire certes, mais Lidl fait signer en grande majorité des contrats à 30 heures par semaine pour ses équipiers polyvalents, constitués à 74 % de femmes. Seuls les magasins où la concurrence est plus forte offrent à ce jour des contrats à temps plein (zones frontalières et magasins côtiers) « Nous augmentons progressivement le nombre d’emplois à 35 heures en magasin. Nous nous sommes rendus compte que cela participait à recruter plus d’hommes », relève la DRH.

Pour recruter, Lidl parie en outre sur des employés « ambassadeurs », qui expliquent sur le site de l’enseigne via des vidéos leur fonction et se rendent disponibles pour éclairer les postulants. Une fois en poste, les primes et intéressements restent un atout de l’enseigne en croissance. Au bout de six mois, les employés ont en plus accès à des formations et une carte « privilège » pour les inciter à consommer Lidl…et à devenir, en quelque sorte, des ambassadeurs de l’entreprise par ce biais.

Marque-employeur

Le chantier n’est pas nouveau mais prend de l’ampleur ; Lidl veut également devenir une enseigne attractive sur le volet RH. Pour cela, le distributeur a obtenu la certification Top employer (audit externe) pour la deuxième année consécutive. Autre chantier dans la lignée de ses concurrents, elle veut travailler son image auprès des étudiants : « Nous avons initié des partenariats avec plusieurs universités et école de commerce depuis 1 à 2 ans. Il est important pour nous de développer l’alternance », souligne Anne Broches. 20 écoles sont ainsi partenaires au niveau national avec Lidl (délivrant un BAC+5 grade de Master), "des écoles de commerce mais aussi quelques écoles d’ingénieurs ". Une façon, aussi, de trouver les pépites de demain pour Lidl.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message