Liliane Bettencourt, l'héritière de L’Oréal, s’est éteinte

|

Fille d’Eugène Schueller, fondateur de L’Oréal, Liliane Bettencourt est décédée à l’âge de 94 ans. En tant que première actionnaire, elle a participé en coulisses au développement mondial du leader mondial de la beauté.

Liliane Bettencourt s'est éteinte à l'âge de 94 ans.
Liliane Bettencourt s'est éteinte à l'âge de 94 ans.© L'Oréal

« Quand on a beaucoup reçu, il faut aimer donner. Rendre ainsi librement à la société une part de ce que l’on a reçu ». Ainsi s’exprimait Liliane Bettencourt en 1987 à la création de la fondation Bettencourt Schueller. Cette générosité, l’héritière de L’Oréal l’a affichée jusqu’à sa disparition survenue mercredi à l’âge de 94 ans. Beaucoup avait su largement en profiter ces dernières années à tel point que certains en oublieraient un peu vite ce qu’elle a fait pour L’Oréal, l’entreprise créée par son père.

Car au décès d’Eugène Schueller en 1957, L’Oréal n’est encore qu’une PME française. Liliane Bettencourt place alors sa confiance en François Dalle, le successeur désigné par son père peu avant sa mort, pour diriger L’Oréal. Il en fera un géant mondial côté en bourse. Liliane Bettencourt apportera aussi son appui aux pdg suivants, Lindsey Owen-Jones puis Jean-Paul Agon. Apporter « un fidèle soutien au management de l'entreprise c'est un atout rare, irremplaçable pour une entreprise comme la nôtre qui s'inscrit dans une stratégie de long terme. Par ses conseils, par sa bienveillance attentive, elle nous a encouragés toujours à oser, à prendre des risques, à aller plus loin. Et si aujourd'hui L'Oréal est la première entreprise cosmétique mondiale, c'est aussi parce qu'elle a partagé avec nous chaque étape de cette belle aventure engagée par son père il y a maintenant plus d'un siècle. De tout cela nous lui sommes très reconnaissants », expliquait Jean-Paul Agon en 2012, lors de l’Assemblée générale du groupe, au moment où Liliane Bettencourt quittait le conseil d’administration de L’Oréal.

Car si Liliane Bettencourt n’avait pas de poste opérationnel dans le groupe, elle siégeait en effet au conseil d’administration de l’entreprise et avec son mari André Bettencourt, qui fût plusieurs fois ministre, elle a permis la stabilité de l’actionnariat. « Ce qui a donné à L'Oréal sa continuité, sa solidité et a permis son formidable rayonnement », souligne Jean-Paul Agon. Via la holding Téthys, la famille Bettencourt Meyers est en effet toujours le premier actionnaire de L’Oréal (33% des actions).  Fille de Liliane Bettencourt, Françoise Bettencourt Meyers, devrait continuer d’assurer cette stabilité. En tout cas, dans un communiqué de presse, elle a réaffirmé son "attachement" et sa "fidélité" à L'Oréal et a renouvelé sa confiance à Jean-Paul Agon.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message