Lionel Zinsou, le président de PAI (Labeyrie, Kiloutou), administrateur Danone, a été nommé Premier ministre du Bénin

|

Le président de PAI Partners, administrateur de Danone et ancien détenteur de Yoplait vendu à General Mills, vient d'être nommé Premier ministre du Bénin. Ce grand dirigeant connaît l’industrie alimentaire française et la distribution européenne sur le bout des doigts.

Le patron de PAI devenu Premier ministre du Bénin connaît l'industrie et la distribution sur le bout des doigts..
Le patron de PAI devenu Premier ministre du Bénin connaît l'industrie et la distribution sur le bout des doigts..

Quand un auditoire un peu dissipé voit monter Lionel Zinsou sur une estrade, le silence se fait immédiatement pour capter ce que ce visionnaire de l’industrie alimentaire française,et spécialiste de la finance, va dire. Chacun sait que l’homme à la silhouette filiforme, de près de deux mètres de haut  joue dans la catégorie des grands cerveaux, ceux dont le discours est simple, clair, accessible, mais dont la vision est particulièrement acérée. Lionel Zinsou est l’actuel président de PAI Partners, le fonds qui a vendu les 51 % de Yoplait qu’il détenait à General Mills, et qui vient de racheter Labeyrie. Il est également administrateur de Danone, après en avoir piloté des filiales à l'époque d'Antoine Riboud. Il vient d’être nommé Premier ministre au Bénin (le 19 juin) et beaucoup le donnent comme le futur président du pays, en 2016.

L’ex propriétaire de Yoplait

Aux confins de la finance et de l’industrie, PAI Partners a vendu récemment les 51 % qu’il détenait dans Yoplait,  à l’Américain General Mills, qui gère désormais l’entreprise dont la coopérative Sodiaal a conservé 49 %. Le pilotage est désormais assuré par le groupe américain, mais c’est Lionel Zinsou qui a remis l’entreprise de yaourts sur les rails. PAI vient aussi de prendre le contrôle de Labeyrie (51 %) le leader du saumon fumé et du foie gras, dont la coopérative Lur Berri, mise en difficulté par l’affaire du horsegate et sa filiale Spanghero, a conservé 49 %.

Actuel actionnaire majoritaire de Labeyrie et Kiloutou...

Le groupe détient également le leader des marques de distributeurs en glaces R&R au Royaume-Uni (1 milliard de chiffre d’affaires). Il a été dans le passé actionnaire de United Biscuits (BN et Delacre), de Panzani Lustucru, Stoeffler, Provimi dans l’alimentation animale, actifs qui ont été cédés. Mais Lionel Zinsou ne connaît pas que l’industrie, il suit aussi de près la distribution. Il a racheté 56 % de Kiloutou, en 2011, fondé et encore détenu pour partie par Franky Mulliez, un des membres de la galaxie Auchan, qui en avait déjà cédé le contrôle à un fonds canadien (Desmarais). L’Association familiale Mulliez avait renoncé au rachat, trouvant le coût trop élevé.

...de  Cortefiel Et AS Adventure

Dans la distribution encore, le fonds de Lionel Zinsou détient 30 % de Grupo Cortefiel (vêtements) en Espagne, contrôle le distributeur de lingerie belge Hunkemöller, le fabricant de lunettes de soleil Marcolin en Italie et vient de racheter le leader du vêtement et de l’équipement outdoor AS Adventure (400 M€ de CA). Il s’est retiré en revanche de Grupo Coin, un distributeur de vêtements en Italie. Le nouveau premier ministre du Bénin n’a pas que ces liens avec la distribution. Il a travaillé à PAI sous la présidence d’un certain Amaury de Sèze, bien connu chez Carrefour.

Les connexions avec Carrefour

Ce dernier est en effet administrateur de Carrefour et a même occupé la place de président du Conseil d’administration du groupe, chapeautant alors Jose-Luis Duran, qu’il fera remplacer par Lars Olofsson, à qui il cédera sa place, puis Gerges Plassat. Comme Bernard Arnault, c’est un ami d’Albert Frères et de Paul Desmarais, des géants de la finance, dont il gère des holdings, ou comme administrateur. Et PAI a été l’actionnaire de référence du groupe Vivarte, avec 46 % du capital, dont le PDG, à partir de 2000, était un certain Georges Plassat ! PAI revendra ses parts en 2004… Ce n'est pas tout. Lionel Zinsou, dont le réseau est impressionnant, est aussi membre du Conseil consulatif de Moët Hennessy, la holding vins et spiritueux de LVMH, et président des domaine du Château Lafite-Rothschild à Bordeaux !

Administrateur de Danone

C'est également un proche de Franck Riboud. Il est administrateur du groupe Danone (depuis l'an dernier) aux côtés d’un certain Jacques Antoine Grandjon (Vente privée). Et tant que salarié, il a dirigé des filiales de BSN puis Danone, à l’époque d’Antoine Riboud. Il y est resté 11 ans, à la tête de filiales anglaises (HP Foods) - Henri Giscard d’Estaing lui a succédé - puis au pilotage de la branche épicerie (Panzani., William Saurin, Marie)  Il y a connu d’autres dirigeants de filiales de Danone, comme Olivier Picot, actuel président de l’industrie laitière, dont il est resté un proche.

“Lionel a été un des grands dirigeants du groupe Danone. C’est Laurent Fabius qui l’a recommandé à Antoine Riboud, qui lui a proposé un poste de chauffeur-livreur pour être sûr qu’il s’intéressait au yaourt ! Il a répondu oui mais finalement, il a été embauché au contrôle de gestion ! C’est le dirigeant le plus clairvoyant que je connaisse, d’une grande rectitude morale et intellectuelle, fidèle en amitié, courageux, impressionnant. Je l’admire”. Lionel Zinsou est parti ensuite, pour onze ans, à la banque Rothschild, en charge des biens de consommation, mais il gardera toujours pour Antoine Riboud une grande admiration.

La “plume” de Laurent Fabius...

Plus jeune, cet économiste de formation a été le conseiller et la plume d’un certain Laurent Fabius, ministre de l’Industrie puis Premier ministre, et membre de son cabinet, à l’époque mitterandienne et deloriste. Il en est resté évidemment un intime. Il a aussi été journaliste pigiste pour le Journal du Dimanche, et c’est lui qui a amené les Rothschild à soutenir le journal Libération, mariage pour le moins improbable de la haute finance et de la gauche trotskiste. Sans doute l'héritage d'Antoine Riboud et de son double projet économique et social. Il a d’autres parrains de poids. Son oncle a été président du Dahomey (l’ancien nom du Bénin) et son père était le médecin de Léopold Sedar Senghor...

Invitation aux chefs d’entreprises

Enfin, le franco-béninois,  marié à une française, et dont la mère était également une française, infirmière, est depuis longtemps conseiller de l’actuel président du Bénin, Yayi Boni. Ce pays de 10 millions d’habitants, dont la capitale est Cotonou, est politiquement assez stable et obtient un taux de croissance de 5%. Lionel Zinsou devrait chercher à attirer les investisseurs. L’Afrique, pour les entreprises de consommation, c’est un potentiel gigantesque et Lionel Zinsou les connaît suffisamment pour les rassurer. Il veut déjà organiser des voyages, avec les présidents de régions, Martine Aubry, Alain Juppé, Gérard Collomb et des chefs d’entreprises. Et au Quai d’Orsay, avec Laurent Fabius, il disposera d’une oreille toujours très attentive. Or, c’est désormais le ministère des Affaires étrangères, qui s’occupe du commerce extérieur...


 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter