Liquidation de Camif Particuliers : le gouvernement s'en mêle

|
Luc Chatel, secrétaire d'état à la consommation

Alerté par de nombreux clients de Camif Particuliers, l’UFC Que Choisir a décidé d'interpeller hier le gouvernement afin qu’il prenne des mesures pour aider ces clients à obtenir le remboursement des sommes versées ou la livraison des biens commandés. En alerte sur ce dossier déjà brûlant sur le plan social, Luc Chatel, le secrétaire d’Etat chargé de l'Industrie et de la Consommation, a envoyé vendredi dernier une lettre au président de la Fevad pour demander soit de créer un fonds de garantie mutualisé assorti d’un label, soit de différer le débit des paiements au moment de l’expédition des commandes, annonce Le Parisien. Selon un communiqué du secrétariat d'Etat à la consommation publié ce jour, les clients qui ont été encaissés après le 23 octobre, date de la cessation de paiement de Camif Particuliers, ont pu être remboursés, ce qui représente une somme de 1,17 million d'euros. En revanche, les 15 000 à 20 000 clients qui ont passé commande et réglé leurs achats après la liquidation judiciaire n'ont pas été livrés, confirme le ministère. Ce dernier a rappelé que les 2 000 colis entreposés chez deux transporteurs pourront être livrés aux  clients moyennant le paiement des frais de transport, la négociation se poursuivant pour les autres transporteurs. Les 3 000 à 5 000 colis de petite taille entreposés dans les locaux de la Camif seront expédiés aux clients, a enfin assuré le ministère.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter