Little Extra tente l’aventure en centre-ville

|

L’enseigne de décoration et de petits objets tendance pour la maison, filiale du groupe Auchan, vient d’inaugurer son plus grand magasin, dans le quartier piéton des Halles, à Paris. Un véritable laboratoire, qui s’accompagne d’une montée en puissance de la marque.

Et de 17 ! En décembre, Little Extra a inauguré son dernier magasin, dans le quartier central des Halles, à Paris. Et plus précisément dans la très commerçante rue Rambuteau. Pour les passants, c’est une nouvelle enseigne qui s’implante au cœur de la capitale, à deux pas d’Hema, autre spécialiste des petits prix. Pour Little Extra, cette ouverture a valeur de test, car avec 340 m2 de surface, cette boutique est à la fois la plus grande du réseau, et la première à s’installer dans une rue passante, le modèle de développement reposant jusqu’ici sur les centres commerciaux.

Une fois entré dans le magasin, l’offre au grand complet est présentée, avec toujours la même profusion d’idées cadeaux et de petits objets du quotidien, vendus pour quelques euros. « Le prix moyen des articles est toujours de 4,50 €, il est stable et n’a pas changé depuis des années », indique André Tordjman. Pourtant, l’impression est celle d’une montée en gamme, que réfute le fondateur et dirigeant de Little Extra : « L’écart perçu s’est amplifié compte tenu de l’effet boutique. Cet aspect est très important, car tout est très rangé, avec des hauteurs de produits importantes, des paquets cadeaux offerts, etc. ». Regroupés en îlots, les différents secteurs de produits sont très colorés, très visuels.

Des nouveaux formats de magasins

Des jeux de mots balisent les rayons pour créer une connivence avec la clientèle, qui observera peut-être, d’un œil attentif, la montée en puissance de la marque Little Extra. Ancien directeur marketing d’Auchan, André Tordjman en est un fervent partisan, et reconnaît « toujours avoir eu un projet de marque » en tête, pour participer au renforcement de la valeur émotionnelle des produits. L’an dernier, 35% d’entre eux arboraient la marque Little Extra. Ils sont aujourd’hui 70%, et l’objectif est d’atteindre à terme la totalité de l’offre, soit 2 000 références. L’enseigne, qui prévoit d’atteindre la rentabilité cette année, commence à envisager son développement sur d’autres formats que ses traditionnels magasins de 150-200 m2. Une boutique a ouvert il y a peu dans la gare de Lyon, véritable lieu de flux, sur une petite surface de 60 m2. Et une ouverture similaire est prévue en gare de Montpellier, toujours axée sur les quelques produits de dépannage, mais surtout sur des cadeaux et produits plaisir.

Le magasin de Rambuteau est le premier que nous ouvrons dans une rue commerçante d’un centre-ville. C’est une bonne chose, et c’est un laboratoire pour d’autres magasins de centre-ville.

André Tordjman, fondateur et dirigeant de Little Extra

 

LES TENDANCES

  • Une offre large et très colorée de gourmandises, de décoration et d’accessoires pour la maison.
  • Des prix très bas et ronds.
  • Beaucoup de mise en scène et de théâtralisation pour renforcer l’effet boutique. 

 

  • 340 m2 La surface du point de vente de Paris Rambuteau
  • 17 Le nombre de magasins du réseau
  • 2 000 Le nombre total de références
  • 15 à 22 € Le panier moyen en fonction des magasins

Source : Little Extra

 

Pignon sur rue 

Ouvert au 120, rue Rambuteau, dans le quartier central des Halles, le magasin est situé dans une rue piétonne très passante, au cœur de la capitale et des réseaux de transport. Trafic assuré. 

 

En mettre plein les yeux 

Dès l’entrée, le visiteur ne peut manquer la mise en scène du magasin. Sur de grandes hauteurs, des empilements et alignements de produits donnent le ton, et l’impression de mettre les pieds dans une caverne d’Ali Baba.

 

Humour et petites attentions 

Le magasin est truffé de petits panneaux couverts de jeux de mots. Un moyen de donner le sourire aux clients, et de revendiquer l’état esprit espiègle de l’enseigne.

 

La tentation des cadeaux 

Little Extra est une chaîne pour soi-même, mais aussi pour des petits cadeaux à offrir. Des packages pré­emballés ou des sacs cadeaux sont mis à disposition, pour inciter à mixer les produits et élaborer des coffrets. 

 

Des prix bien calibrés 

Pas de produits vendus 1,99 € ou 19,99 €. Les prix sont ronds, comme ici au rayon des jouets et babioles. Toujours dans un état d’esprit de simplicité. 

 

Esprit boutique 

Les différents univers du magasin (alimentaire, ustensiles de cuisine, papeterie, décoration) ont en commun une profusion de couleurs, savamment présentée pour renforcer l’esprit « boutique » revendiqué par l’enseigne.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2350

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres