Live Big Retail Show 2013: Bill Simon (Walmart) dresse son plan de développement

|

VIDÉO L'intervention de Bill Simon, le Pdg de Walmart était très attendue sur le salon du NRF. Et elle n'a pas déçu les participants matinaux de la conférence du NRF Big Show.

Le patron de Walmart y a tenu un discours très volontariste. Le premier employeur du pays (et le premier employeur civil du monde) s'est fait le chantre du défenseur de l'emploi aux Etats-Unis. Avec un argument imparable: "Si nous ne soutenons pas l'emploi, il n'y aura personne pour acheter nos produits." Et Bill Simon d'annoncer une mesure très concrète: l'enseigne va accroitre de 50 milliards de dollars son approvisionnement de produits "made in America" sur les 10 prochaines années. "Nous espérons que vous serez nombreux à soutenir cette initiative, a interpellé le président de Walmart. Si nous faisons un effort de 50 milliards, cela peut générer jusqu'à 500 milliards de dollars si toute l'industrie nous soutient. Et cela permettra un renouveau de l'économie américaine."

La bataille contre Amazon fait rage

Dans la même veine, Bill Simon a aussi révélé un plan ambitieux d'insertion des anciens militaires. Walmart s'engage en effet à offrir un job aux militaires qui voudraient revenir dans le civil ces 12 prochains mois. Car la compagnie espère embaucher quelque 100.000 anciens militaires ces cinq prochaines années. "Les militaires supportent bien la pression et apprennent vite", souligne Bill Simon. Une armée, voilà qui pourrait permettre au géant américain de contrer l'offensive d'Amazon qui estime qu'il sera devenu à l'horizon 2020, le premier distributeur mondial. Une prévision que Bill Simon conteste: "les technologies font bouger notre industrie mais l'avenir est au multicanal. Or Amazon est un pure player du web. Pour nous, c'est un concurrent brillant mais un concurrent parmi d'autres." La bataille ne fait que commencer.

Le chiffre: 579,8 milliards de dollars

Les dépenses en magasins des ménages américains en novembre/décembre pour les fêtes -les holidays sales en hausse de 3% par rapport à 2011, selon le National Retail Forum. Un chiffre en dessous des prévisions des distributeurs qui donnaient une croissance de plus de 4%. Sur internet, la croissance a été plus vigoureuse puisqu'elle a dépassé les 11% sur la période.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message