Services & Livraison

Livraison de produits frais : La Poste prend le contrôle d'Epicery

|

La Poste devient actionnaire majoritaire de la place de marché spécialiste des produits frais, déjà soutenue par Monoprix, entré à son capital en 2017. L'entreprise, qui propose sur son site un assortiment d'articles des supermarchés Monoprix, Franprix et Naturalia, mais aussi de commerçants de bouche locaux, veut étendre sa présence dans 10 nouvelles villes tricolores en 2022.

Epicery
Epicery© Margaux Demaria

Ce n'est finalement pas Monoprix mais La Poste qui prend le contrôle de la marketplace spécialiste des produits frais Epicery, via sa filiale GeoPost DPD group, dédiée à la livraison express de colis de moins de 30 kg. La société prend une participation majoritaire de 88,9% au capital d'Epicery. L'e-commerçant collaborait déjà avec GeoPost DPDgroup : les coursiers de sa filiale Stuart traitent une partie de ses livraisons. Monoprix, qui avait pris une participation minoritaire dans la compagnie en 2017, reste au capital. Les investisseurs et co-fondateurs de la jeune pousse, Elsa Hermal et Marc Ménasé, ainsi que les business angels historiques, cèdent leurs parts dans le cadre de cette opération rendue publique ce 16 septembre 2021.

La Poste compte ainsi muscler ses positions dans la livraison à domicile de produits alimentaires, un marché en pleine accélération depuis la crise sanitaire. "Cette opération s’inscrit pleinement dans la stratégie […] que nous avons initiée en mars dernier : développer nos services de livraison vers les particuliers et renforcer notre expertise sur le marché alimentaire", souligne dans un communiqué Olivier Storch, directeur général adjoint de GeoPost DPDgroup, qui devient président d'Epicery. Edouard Morhange, co-fondateur, reste aux commandes opérationnelles de la société où il conserve son poste de directeur général.

3000 partenariats commerciaux d'ici 2025

Objectif numéro un de l'entrepreneur : étendre son service dans dix nouvelles agglomérations en 2022, en plus des cinq villes où l’application est présente aujourd'hui (Paris, Bordeaux, Toulouse, Lille et Lyon). "Après la démonstration du modèle d’Epicery, je me réjouis de l’entrée de GeoPost DPDgroup au capital qui va nous permettre de passer à l’échelle tout en restant fidèle à notre positionnement de qualité, de proximité et de responsabilité", indique le patron dans le communiqué. Epicery veut booster son volume d’affaires, espérant qu'il atteigne les 250 millions d’euros en France d'ici 2025. Le site prévoit de nouer au cours des quatre prochaines années 3000 nouveaux partenariats commerciaux, contre 850 à date.

L'entreprise propose sur sa marketplace des produits des supermarchés Monoprix, Franprix et Naturalia (trois enseignes du groupe Casino) qu'elle livre à ses clients en une heure. Mais elle collabore également avec de petits commerces de bouche, dont elle digitalise l'offre. 9% seulement des commerçants français disposaient d’un canal de vente e-commerce en 2020 et 3% seulement des indépendants des métiers de bouche selon la plateforme. Epicery leur propose de créer une boutique sur sa place de marché. Le but : rencontrer une clientèle additionnelle ne se rendant pas en magasin, sans passer des heures à apprendre comment référencer son site e-commerce sur Google et à comprendre comment fonctionne le marketing digital. L'entreprise gère également pour eux la logistique, qui est une donnée complexe dans le monde de l'alimentaire, de ses produits frais et souvent fragiles. En échange, la start-up prélève une commission de 5% sur les ventes et un abonnement mensuel de 129 euros.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter