Le chinois Miss Fresh lève 450 millions de dollars pour son concept d'épicerie connectée

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La start-up chinoise Miss Fresh a réalisé en septembre un tour de table de 450 millions de dollars auprès d’investisseurs dont Goldman Sachs et Tencent Holdings Ltd. De l'argent frais qui doit lui permettre de développer son concept d'épicerie automatique. 

Le concept Miss Fresh Convenience Stores intègre un service de reconnaissance faciale des clients et le paiement via WeChat.
Le concept Miss Fresh Convenience Stores intègre un service de reconnaissance faciale des clients et le paiement via WeChat.© MissFresh

450 millions de dollars, soit 390 millions d’euros, c’est la levée de fonds réalisée par Miss Fresh en septembre 2018, auprès de Goldman Sachs Investment Partners, Jeneration Capital, Davis Selected Adviser et Tencent Holdings Ltd. Ce tour de table permettra à la start-up de développer sa chaîne d’approvisionnement, son infrastructure logistique de la chaîne du froid et sa technologie. La plateforme e-commerce, spécialisée dans la livraison en deux heures de produits frais - fruits, légumes, produits laitiers, viande et boissons - avait levé en décembre dernier près de 500 millions de dollars, après un tour de table en septembre 2017 de 230 millions de dollars. Elle est par ailleurs soutenue par Lenovo Capital.

10 000 containers automatiques à moyen terme 

Fondée en 2014 par Xu Zheng et Bin Zeng, Miss Fresh couvre une vingtaine de villes en Chine, dont Beijing, Shanghai, Guangzhou et Shenzhen, dans lesquelles elle affirme être rentable. Elle développe depuis deux ans un concept d’épicerie via des containers réfrigérés automatiques, alimentés par ses entrepôts, et qui livrent dans certains cas les clients dans un rayon de moins de 500 mètres. Ce concept, baptisé Miss Fresh Convenience Stores, intègre un service de reconnaissance faciale des clients et le paiement via WeChat. A moyen terme, la société prévoie de créer 10 000 containers dans 100 villes en Chine. En Chine, les magasins sans personnel ont le vent en poupe, à l’instar de Bingobox, Auchan Minute ou encore Hema.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA