Services & Livraison

Livraison gratuite : Walmart chasse (enfin) sur les terres d'Amazon Prime

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le distributeur américain a annoncé le déploiement de la livraison gratuite à domicile en deux jours pour tous ses clients. C'est la première initiative de Marc Lore, patron de Jet.com racheté par Walmart en août 2016 désormais en charge du e-commerce pour le distributeur, et une offensive contre le service Prime d'Amazon. 

Doug McMillon, CEO de Walmart
Doug McMillon, CEO de Walmart© © Wesley Hitt/ Walmart

La guerre de la livraison gratuite aux Etats-Unis est lancée, et son fer de lance dans la distribution traditionnelle est incarné par Walmart. Le distributeur numéro un aux USA vient en effet d’annoncer la mise en place de la livraison gratuite à domicile pour tous ses clients, en deux jours et ce, sans frais d’adhésion. Une réponse cinglante à Amazon qui propose la livraison gratuite en 24h à ses clients, sous réserve d’être abonné Prime et donc de s’affranchir d’une facture de 99 dollars chaque année.

La première mesure choc depuis le rachat de Jet.com

Dans la foulée de cette annonce, Walmart baisse le montant minimum requis pour bénéficier de la livraison gratuite à domicile à 35 dollars, contre 50 dollars auparavant. « Je ne peux pas être plus satisfait », a déclaré Marc Lore, responsable du e-commerce chez Walmart US, et patron de Jet.com la startup d’e-commerce racheté par le distributeur en août 2016 pour 3,3 milliards de dollars. « Nous avançons à la vitesse d’une startup, et la livraison gratuite en deux jours est la première des nombreuses mesures que nous prendrons pour améliorer l’expérience client et accélérer la croissance ». Ce service sera disponible sur les articles les plus achetés par les clients Walmart notamment les produits de première nécessité, les aliments pour animaux et les produits d’épicerie comme les céréales ou le beurre de cacahuètes. « Dans l’univers actuel de la vente en ligne, deux jours pour expédier des produits est un enjeu capital. Et cela n’a pas de sens de facturer le client pour ce type de service ».

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA