Livraison le jour-même, développement du drive… Target accélère sur l’e-commerce

|

Alors que le distributeur américain affiche sa plus forte croissance en 13 ans, Target a annoncé l’extension du service Drive Up et de son service de livraison le jour-même.

Target

Un bénéfice net qui progresse de 19,1% à 799 millions de dollars (690 millions d’euros) au deuxième trimestre 2018, une augmentation du revenu de 6,9% à 17,78 milliards, des ventes à surface comparable à +6,5%… Pour Target, les indicateurs sont au vert. Les investissements consacrés par le distributeur américain au commerce en ligne et à la rénovation de son parc, soit 7 milliards de dollars en 2017, seraient-ils payants ? L’enseigne poursuit en tout cas le virage amorcé vers le digital avec l’annonce de l’extension de son service Drive Up à un millier de magasins d’ici la fin de l’année.

Proposé à date dans 800 magasins répartis dans 25 Etats américains, ce système de drive permet aux clients de récupérer leurs courses commandées en ligne sans sortir de leur véhicule. Un service très apprécié par les clients de Target si l’on s’en réfère aux notes et avis déposés, en particulier par les parents de jeunes enfants. Dans le même temps, Target a également annoncé que la livraison le jour-même était désormais disponible dans 1 100 magasins de l’enseigne. Quant au service de livraison le lendemain, baptisé Target Restock, il couvre désormais l’ensemble du territoire étasunien. Des services axés sur la praticité, loin des livraisons par drone ou des magasins sans caisse imaginés par Amazon.

Target REDcard, Shopping Day... les armes anti-amazon

Si les innovations du distributeur paraissent parfois moins spectaculaires que celles du géant américain, la réussite semble pour le moment au rendez-vous. En juillet, Target a annoncé avoir battu son record de ventes en ligne depuis le début de l’année, lors d’une journée dédiée aux promotions coïncidant avec l’Amazon Prime Day, et une augmentation des ventes en ligne de 40% au deuxième trimestre. Le discounter a également lancé un programme nommé Target REDcard, qui offre les frais de livraison aux clients, sans leur prélever de frais d’adhésion… contrairement à Amazon Prime. En 2017, le cinquième plus gros distributeur américain s'était fait remarquer pour avoir enregistré la plus forte progression de ventes en lignes à l'occasion du Black Friday, devant Amazon et Walmart. Enfin, Target a noué en avril 2018 un partenariat avec Google et créé le premier coupon vocal, qui a selon le distributeur, dépassé les attentes en termes de vente en ligne, et investi dans la start-up Casper.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA