LME, l'Ania en appelle au gouvernement

«Refus systématiques et généralisés des tarifs des industriels, aucune contrepartie aux réductions de prix, pressions psychologiques et économiques scandaleuses... Les distributeurs se sont montrés sans foi ni loi, et encore plus agressifs que les années précédentes. Ils doivent accepter de payer le juste prix des produits. S'ils n'en prennent pas conscience, il va falloir les y contraindre. Pour cela, la LME doit être amendée sur certains points », s'est insurgé Jean-René Buisson, président de l'Ania, à la sortie des négociations commerciales. Avant d'appeler le gouvernement à des mesures concrètes et immédiates.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2264

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations