Logistique : Carrefour et la FEEF s’accordent pour limiter les pénalités des PME/TPE

|

La Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France et Carrefour ont signé pour la première fois un engagement pour alléger les pénalités de transports des TPE/PME.

Sur Carrefour Euralille, le distributeur valorise les producteurs locaux qui désormais bénéficieront de pénalités logistiques allégées pour ceux dont le chiffre d'affaires ne dépassent pas 200 millions d'euros.
Sur Carrefour Euralille, le distributeur valorise les producteurs locaux qui désormais bénéficieront de pénalités logistiques allégées pour ceux dont le chiffre d'affaires ne dépassent pas 200 millions d'euros. © CC / LSA

Un camion en retard pour livrer une plate-forme entraine une pénalité. Un litige sur la marchandise demande souvent beaucoup de paperasserie et il est souvent complexe pour les industriels d’avoir gain de cause… La situation est complexe pour les grands groupes alors pour les PME et TPE ce n’est pas simples… Or, la grande distribution se montre de plus en plus friandes des produits de petits producteurs afin de pouvoir se démarquer dans les rayons et fidéliser la clientèle.

Carrefour a développé au niveau régional des boucles pour collecter les produits afin d’aider les petites structures à gérer la logistique. Aujourd’hui le distributeur va plus loin dans sa politique d’échanges avec les PME en diminuant les pénalités logistiques.

Précisément,  Dominique Amirault, président de la FEEF (Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France), et Pascal Clouzard, directeur exécutif de Carrefour France, ont annoncé la signature du premier accord sur les pénalités logistiques des PME et TPE pour favoriser une meilleure qualité de la chaîne d'approvisionnement (supply chain). Cet accord est applicable pour une durée de 15 mois. Un bilan d'étape sera réalisé par la FEEF et le groupe Carrefour aux termes des 6 premiers mois d'exécution.

Quatre engagements ont été pris pour les TPE/PME et ETI qui génèrent un chiffre d’affaires inférieur à 200 millions d’euros :

- Aucune pénalité logistique pour les TPE dont le chiffre d'affaires est inférieur ou égal à 2 millions d'euros.

- Tolérance d'un jour pour la livraison par messagerie, soit les commandes qui concernent entre 1 à 5 palettes.

- Une meilleure anticipation des volumes promotionnels pour les opérations nationales en épicerie, produits frais libre-service, liquides et DPH. Le groupe Carrefour s'engage à adresser aux PME/TPE une prévision de commande 56 jours avant la date de livraison puis 20 jours maximum avant la livraison, une commande ferme. L’objectif consiste à apporter une meilleure visibilité aux  TPE/PME et in fine limiter les ruptures en magasin.  

- Des interlocuteurs dédiés pour résoudre les litiges chez Carrefour. Les PME/TPE aura le nom des interlocuteurs  en charge du traitement des surcoûts logistiques et de la facturation d'indemnités commerciales pour faciliter la résolution des litiges. 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message