Logistique : Sarenza quitte Beauvais pour Paris

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Sous contrat avec la société de logistique picarde ADS depuis 6 ans, Sarenza devrait rejoindre le sud parisien et XPO Logistics à l’été 2016, explique le Courrier Picard le 14 janvier 2016. A Beauvais, Sarenza devrait être remplacé par son concurrent Zalando, ou le distributeur E.Leclerc. 

L'entrepôt d'ADS à Beauvais (60) est devenu trop petit pour Sarenza.
L'entrepôt d'ADS à Beauvais (60) est devenu trop petit pour Sarenza. © ADS / Rakuten

A l’étroit dans l’Oise (60), Sarenza quitte Beauvais pour Paris à l’été 2016, explique le Courrier Picard, dans un article du 14 janvier 2016. L’e-commerçant spécialisé dans la chaussure, qui faisait appel à la société de logistique ADS depuis 6 ans, a décidé de se tourner vers une nouvelle entreprise pour gérer ses commandes. Cet été, XPO Logistics deviendra le nouveau sous-traitant de Sarenza, au terme du contrat qui lie le chausseur en ligne à ADS. Stéphane Treppoz, le PDG de Sarenza, a expliqué au Courrier Picard que son entreprise était à l’étroit dans l’entrepôt de Beauvais. "ADS était notre troisième sous-traitant, nous ferons désormais appel à XPO Logistics. Nous déménageons au sud de Paris, dans un bâtiment deux fois et demi plus grand que celui de l’Oise, qui s’occupera exclusivement des commandes de Sarenza" poursuit Stéphane Treppoz.  

ADS relativise la perte de son plus gros client

Si la société beauvaisienne, ADS, a grandi avec Sarenza (qui a vu sa croissance multipliée par trois en cinq ans), Adrian Diaconu ne semble pas faire cas de la nouvelle. Le fondateur d’ADS explique au Courrier Picard que Sarenza ne représente aujourd’hui plus que 12% de son chiffre d’affaires. "C’était certes un client qui faisait beaucoup de buzz, explique Adrian Diaconu, mais c’était un client comme les autres. Nous n’avons pas eu besoin d’ADS pour nous développer. Quand j’ai racheté Dialog Services en 2002, notre chiffre d’affaires était de 3,5 millions d’euros. Aujourd’hui, il approche les 80 millions" assure-t-il. Pourtant, en 2014, l’entreprise avait investi 30 millions d’euros pour agrandir de 13 000 m² son entrepôt existant.

Zalando ou E.Leclerc après Sarenza ?

Si Adrian Diaconu minimise la nouvelle, c’est que son entreprise, rachetée par Rakuten en 2012 a un portefeuille de plus de 200 clients, parmi lesquels, Lacoste, Hachette livres, Dolce Gusto. Le patron d’ADS a surtout laissé entendre que deux autres "gros clients" seraient prêts à prendre la place de Sarenza. Il a expliqué au quotidien régional être en contact avec Zalando et E.Leclerc : "Notre plateforme est flexible. Notre outil peut s’adapter à du textile, du multimédia, des produits cultures" raconte-t-il. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA