Loïc Henaff, directeur marketing et des ventes de la société Henaff

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

LSA - La société Henaff s'est lancée il y a onze ans sur le marché de la saucisse fraîche. Quel bilan peut-on en tirer ?

Loïc Henaff - Cette année, le marché a particulièrement souffert en raison de la météo désastreuse de cet été. En cumul annuel mobile à fin juillet 2007, l'activité est en recul de 2,8 % en valeur. Cependant, nous ne tirons pas trop mal notre épingle du jeu, puisque nous misons pour 2007 sur une croissance de 10 % de notre chiffre d'affaires. Depuis ces dix dernières années, le marché de la saucisse à gros hachage a fortement progressé (+ 34 % entre 1995 et 2005), et, surtout, il se valorise avec l'apparition de signes de qualité et d'appellations. Les pâtés et rillettes appertisés sont plutôt en recul. Aujourd'hui, les produits frais représentent 15 % de notre chiffre d'affaires.

LSA - Depuis 2006 figure sur chaque paquet de saucisse le nom et la photo du producteur de porc. Quelle est le sens de votre démarche ?

L.H. - Avec nos pâtés, nous disposons d'une solide expérience en matière de traçabilité qu'il était aisé de transférer pour les produits frais. Mais nous avons voulu aller plus loin. Sous l'effet des crises sanitaires, les consommateurs ont besoin d'être informés et rassurés. Mettre la photo de l'éleveur est un signe fort d'engagement.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2020

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA