Marchés

Lotus, cinquante ans de douceur

|

Depuis un demi-siècle, la marque a su s’installer dans le quotidien des Français et reste leader sur plusieurs catégories de l’hygiène papier. 

Quel est le point commun entre le papier toilette Lotus et le sucre Béghin-Say ? Ferdinand Béghin. Au début des années 60, celui qui fusionnera la sucrerie familiale à celle de Say pour créer la célèbre marque de sucre en 1972 est alors propriétaire d’une petite cartonnerie à Kunheim, en Alsace. D’un voyage en Floride, où les produits en papier sont monnaie courante, lui vient l’idée de transformer son usine pour fabriquer des mouchoirs en papier jetables. En 1966, Lotus est lancé. Ferdinand Béghin aurait choisi ce nom en référence à la douceur que lui évoquait la fleur de lotus. Aux mouchoirs, vient s’ajouter le papier toilette.

« Une révolution. À l’époque, les Français utilisaient du papier de soie marron ou du journal déchiré », explique Véronique Blot, responsable marketing papier toilette Europe du Sud chez SCA, propriétaire de Lotus depuis 2012. En cinquante ans, la marque a su s’imposer dans le quotidien des Français. « Une étude Kantar de 2014 a démontré l’attachement des consommateurs à Lotus. C’est la marque qui était la plus choisie dans l’univers de l’entretien », souligne-t-elle.

100 % française

Et même si Lotus appartient au géant suédois leader de l’hygiène en Europe, la marque reste 100% française. « L’usine de Kunheim est toujours en activité. C’est d’ailleurs ici qu’est basé le centre de R & D mondial de SCA pour le papier toilette », déclare Véronique Blot. Les produits Lotus sont aussi fabriqués dans deux autres usines françaises de SCA, à Gien et à Hondouville. Les trois sites emploient environ 1 500 collaborateurs. « 15 millions de mouchoirs sont fabriqués chaque jour à Kunheim. L’usine de Gien produit, elle, 2 millions de rouleaux de papier toilette par jour », ajoute la responsable marketing.

Outre ces produits historiques, Lotus propose des bâtonnets depuis 1979, de l’essuie-tout et des cotons pour bébé. La marque a aussi commercialisé des couches-culottes, mais cette activité a été depuis longtemps abandonnée. « Sur les cinq catégories où nous sommes présents, nous sommes leaders en France », assure Véronique Blot. En CAD à P13 2015, selon Nielsen, les parts de marché de Lotus sont de 37,1% sur le papier toilette, 24,4% sur les mouchoirs, 32,3% sur les cotons bébé et 32,3% sur les bâtonnets. Petit bémol pour l’essuie-tout : c’est le groupe SCA, qui est leader avec Lotus, mais surtout avec Okay.

Pour la responsable marketing, « si Lotus reste leader, c’est grâce à ses innovations. La marque a été précurseur sur beaucoup de catégories comme les étuis de mouchoirs compacts, le papier triple épaisseur avec Moltonel ou plus récemment l’Aqua Tube. » Et, pour 2016, Lotus promet de « créer une nouvelle catégorie au rayon papier toilette pour répondre aux besoins grandissants des consommateurs vers plus d’hygiène ». Cette innovation devrait être lancée au printemps.

Lotus en dates

  • 1966 : premiers produits Lotus (papiers toilette et mouchoirs)
  • 1979 : lancement des bâtonnets
  • 1980 : apparition de Moltonel et des mouchoirs menthol-eucalyptol
  • 1985 : étuis compacts de mouchoirs jetables
  • 2011 : tous les papiers toilette sont équipés de l’Aqua Tube, qui se jette dans les toilettes

Lotus en chiffres

  • 27 rouleaux de papier toilette Lotus sont vendus en France chaque seconde
  • 4 milliards de mouchoirs Lotus sont vendus par an en France
  • 3 usines françaises
Source : Lotus

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA