Lourdes suppressions d'emplois en perspective pour La Redoute

|

Non seulement la facture financière pourrait être lourde pour Kering qui pourrait, selon diverses sources, allonger plus de 300 millions d'euros aux éventuels repreneurs de sa filiale Redoute, mais en plus la vente pourrait avoir de graves conséquences sociales. De source syndicale, plus de 700 des 3300 postes de La Redoute pourraient être supprimés dans le cadre du processus de cession cours.

La Redoute

20% des effectifs en moins : ce sont les chiffres avancés par les syndicats pour la Redoute France. 700 suppressions de postes sur un total de 3300. "Le directeur financier de Kering  (l’actionnaire de la Redoute, NDLR) nous a dit qu'on serait à minima à l'équivalent des suppressions de postes du Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) de 2008", soit 672 à l'époque, aussi bien parmi les 2.400 salariés de La Redoute en France que les 900 autres à l'étranger", a déclaré Jean-Claude Blanquart, délégué CFDT. Un porte-parole de Kering a laissé entendre que la cession de la Redoute aurait un « impact significatif sur l’emploi ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter