LSA et Solving Efeso créent le Baromètre du développement durable

|

ENQUÊTE - LSA a dressé, avec Solving Efeso, un bilan du niveau de sensibilisation des acteurs de la grande consommation au développement durable. Conçue pour être mise à jour annuellement, l'enquête révèle une prise de conscience du secteur encore moyenne. Explications.

Comment mesurer l'implication réelle des distributeurs et des industriels dans la promotion du développement durable ? Avec l'aide du cabinet Solving Efeso, un des acteurs majeurs du conseil au niveau international, LSA a jeté les bases d'une vaste grille d'évaluation, qui devrait permettre une telle mesure et son évolution au fil des ans. En effet, l'un des enjeux majeurs du développement durable repose sur le devoir de progression et d'amélioration. De la même façon que les acteurs économiques et les entreprises s'appuient sur différents référentiels pour encadrer, mesurer et orienter leurs efforts, l'objectif est de donner une tendance générale du secteur dans son ensemble, mais aussi le détail des principaux leviers d'action.

Pour coller au mieux aux initiatives des entreprises, le baromètre respecte l'architecture des quatre piliers du développement durable - gouvernance, environnement, aspects sociaux, engagements économiques - déclinés chacun en trois enjeux majeurs, étayés à leur tour par les thématiques à travers lesquelles ces enjeux s'inscrivent. « Notre enquête a visé, ensuite, à identifier les bonnes pratiques, explique Philippe Jaegy, vice-président de Solving Efeso, à partir des contraintes réglementaires, des normes en vigueur ou en cours d'élaboration, enfin des grands thèmes émergents au sein des instances de concertation. »

Variations importantes

Sur la base de cette structure, le positionnement de 40 entreprises de grande consommation - les 7 grands distributeurs alimentaires nationaux et 33 industriels alimentaires - a été évalué selon diverses sources d'information : les rapports annuels, les rapports développement durable, les réponses fournies via un questionnaire spécifique et des entretiens réalisés auprès de responsables du développement durable.

Le baromètre Solving Efeso-LSA n'a pas pas vocation à l'exhaustivité, mais il peut, par la largeur du panel, donner une photographie fiable du secteur. Il n'a pas plus pour objectif de juger des actions mises en place, de leur pertinence, de leur efficacité, mais du niveau de prise de conscience des problématiques. Avec un résultat global qu'on peut qualifier de « moyen » : les distributeurs s'en sortent avec un indice 58, les industriels 52. « On observe que tous les piliers sont couverts par les entreprises, note Philippe Jeagy, mais avec des variations importantes.

Le pilier social est largement couvert, sous la pression des consommateurs et des associations, de même que l'environnement, encouragé par les baisses de coûts et les contraintes réglementaires. » En revanche, la sécurité financière est un levier peu actionné jusqu'à présent. Dans le contexte de crise financière, il ne devrait pas le rester longtemps.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2070

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous