LSA publie la première carte interactive des magasins-drive en France

Dans le cadre d’un cahier spécial de 26 pages consacré au phénomène des drives qui paraît dans le numéro de LSA du jeudi 20 octobre (n° 2200), lsa.fr publie une carte interactive des implantations arrêtées à début septembre des principaux drives issue des données de l’Atlas LSA. Elle chiffe à près de 660 le nombre de ces magasins-entrepôts ou de ces simples points de retrait où l’on vient charger ses courses dans le coffre de sa voiture après les avoir commandées sur internet. Certains organismes font monter le parc – très mouvant, car en pleine croissance – à près de 750 unités. C’est dix fois plus en tout cas qu’il y trois ans (voir LSA n°2082). Des trois modèles existants, le plus souple, celui du picking magasin, utilisé par Système U par exemple, est le plus représenté. Le drive accolé à un magasin ou adossé (s’il n’est pas mitoyen) avec entrepôt fait face à plus de réticences, en raison mise de départ plus importante (entre 600 000 et 2 millions d’euros selon les modèles). Tandis que le drive solo est testé généralement sans grand enthousiasme : Carrefour et Casino n’en comptent qu’une unité, et Intermarché s’y essayera l’année prochaine, à Valence (Drôme) et Groslay (Val-d’Oise).
Nielsen estime que depuis le début de l’année, une centaine d’entrepôts ont été bâtis, 10 par mois. Leclerc à lui seul dit en inaugurer un à deux par semaine et se voit bien demain - dans moins de 10 ans - à la tête d’une flotte de plus 1000 entrepôts. 1000 c’est le cap symbolique que ce nouveau format devrait franchir dès l’année prochaine, tant les états-majors de la distribution s’enflamment pour ce nouveau format.
Kurt Salmon évalue le marché à 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires dès 2015, contre à peine 500 millions l’année dernière, et 350 millions en 2009…

Voir la carte de France des magasins-drive

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message