Lula à la rescousse des biocarburants

Le président brésilien « Lula » Da Silva a fort peu apprécié les récentes critiques formulées par plusieurs responsables européens et américains (LSA n° 2041) à l'encontre des biocarburants, dont l'usage est particulièrement répandu au Brésil. Au Suisse Jean Ziegler, qui évoquait « un crime contre l'humanité », Lula a rétorqué que « le véritable crime contre l'humanité, c'est de discréditer a priori les biocarburants et de condamner les États en manque de nourriture et d'énergie à la dépendance et à l'insécurité ». « La nourriture est chère parce que le monde n'était pas préparé à voir des millions de Chinois, d'Indiens, d'Africains, de Brésiliens et de Latino-Américains manger », a-t-il ajouté, avant de proposer que la question des biocarburants soit étudiée « de façon rationnelle et pas du point de vue européen ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2042

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous