Lustucru assure la frite du rayon traiteur

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier En 2012, Lustucru a sorti les premières pommes de terre fraîches en GMS. L’objectif avec les frites : recruter les réticents aux solutions surgelées.

Le constat avait de quoi étonné : non, les frites fraîches n’étaient pas présentes au rayon traiteur, hormis dans le Nord de la France, où quelques marques belges, introduites chez Auchan, offraient la possibilité de manger ces solutions amidonnées. Fort de ce constat, Lustucru Frais s’attaque à la patate, en lançant toute une gamme segmentée. Le fruit de ce travail débute par des pommes noisette, commercialisées en 2012. Dans un sachet souple, ces noisettes prêtes en cinq minutes conquièrent les foyers français. Quelque 1,5 million de produits seront vendus en onze mois, selon Kantar (à fin décembre 2012) ! Vinrent alors les cubes à rissoler. Bingo, le public est à nouveau séduit. Puis la firme décide de s’attaquer à un autre produit star issu de la pomme de terre : les frites.

Nous voulons capter les 34% des clients qui préparent leurs frites maison sans jamais passer par le rayon des surgelés.

Marie-Catherine aune, directrice marketing de Lustucru frais

 

Une innovation sous-traitée

Le produit se veut familial : 750 grammes de pommes de terre bintje (soit quatre portions environ) sont proposées dans un emballage souple muni d’une fenêtre de transparence pour visualiser le contenu. Les frites se réchauffent au four ou à la friteuse. Pour arriver si rapidement sur le marché, la société a fait appel à un soustraitant : « Cette référence nécessitait un outil de découpe spécifique, nous sous-traitons donc pour le moment la confection des frites », indique Marie-Catherine Aune, directrice marketing de Lustucru frais.

En rayon, des animations soutiennent le début de la commercialisation, en plus d’un bon de réduction immédiat. L’objectif est à la hauteur des efforts déployés : Lustucru n’estime pas être en concurrence avec le rayon des surgelés. Elle espère plutôt capter les 34% des consommateurs qui prépadrent leurs frites maison sans jamais passer par le rayon des surgelés.

Mais le succès attire les convoitises… La marque craint de subir très rapidement la concurrence. McCain, leader dans les surgelés, a racheté une usine de pommes de terre fraîches en octobre 2012. Si ce nouveau site doit servir à approvisionner la chaîne de fast-food Mac Donald’s, elle pourrait aussi envisager une déclinaison pour la grande distribution…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA