LVMH donne leur chance à 50 startups

|

LVMH a inauguré le lundi 9 avril son programme d’accélération à la Station F. Celui-ci hébergera chaque année une cinquantaine de start-up "françaises et étrangères", a souligné Bernard Arnault, président-directeur général de ce géant du luxe.    

Bernard Arnault a inauguré la Maison des startups, l'incubateur de LVMH hébérgé à la Station F.
Bernard Arnault a inauguré la Maison des startups, l'incubateur de LVMH hébérgé à la Station F.© Sylvie Leboulenger

LVMH a inauguré le 9 avril la Maison des Startups LVMH. Dans cette maison-incubateur, le PDG, Bernard Arnault, héberge une cinquantaine de startups issues de tous horizons. Elles ont un accès direct aux différentes marques du groupe via l’équipe d’Isabelle Faggianelli, directrice de la transformation digitale du groupe depuis 2016. "C’est une chance inouïe", remercie Guillaume L’Hostis, cofondateur avec Antoine d’Espalungue de Kronos Care, une solution qui propose d’améliorer considérablement l’expérience post-achat des consommateurs. Idem pour Thierry Sitbon, créateur d’une solution d’affichage dynamique 3D qui ne nécessite pas de lunettes, Visio PM : "Le fait que LVMH nous ait choisi donne une reconnaissance incroyable à notre technologie", explique l’entrepreneur.

Inventer les services et les produits de demain

"Nous avons une proximité historique avec les start-ups", a rappelé Bernard Arnault qui apprécie les valeurs de créativité et d’agilité des entreprises naissantes. "Toutes nos marques ont commencé petites. En 1947, Christian Dior n’avait qu’une machine à coudre que son assistant, Pierre Cardin, était allé lui chercher", rappelle ce Polytechnicien qui a lancé l’an dernier une start-up de maquillage, Fenty Beauty, avec toutefois une ambassadrice de choix : la chanteuse Rihanna. "C’est très motivant pour toutes les équipes de démarrer de zéro et d’atteindre un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros dès cette année", apprécie le « beau-père » du fondateur de la Station F (Xavier Niel est en effet le compagnon de Delphine Arnault, la fille de Bernard Arnault) et investisseur dès sa création de Netflix. "Bonne chance à toutes les start-ups", a conclu Bernard Arnault, visiblement ravi de donner un coup de pouce à ces entrepreneurs qui inventent les services et les produits de demain.

La Maison des startups LVMH en chiffres :

  • 23 startups intégrées dont 13 sourcées lors du salon Viva Technology
  • 50 startups par an : l'objectif de LVMH
  • 89 postes de travail mis à disposition à la Station F

Les secteurs des startups :

  1. Vins et spiritueux : 9%
  2. Mode et maroquinerie : 9%
  3. Parfums et cosmétiques : 9%
  4. Montres et joaillerie : 9%
  5. Tous secteurs : 64%

source : LVMH

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message