Magasin, données clients… eBay sur tous les fronts pour contrer Amazon

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le site d’enchères se transforme à marche forcée en site de e-commerce généraliste pour tenter de freiner l'inexorable avancée de son rival Amazon.

Ebay logo

L’ombre portée d’Amazon sur le e-commerce mondial cacherait-elle une réalité plus complexe? Si le site de Jeff Bezos écrase la concurrence américaine comme le montre ce tableau, il s’agirait de ne pas sous-estimer la concurrence de certains spécialistes à commencer par eBay.

Car s’il n’apparait pas dans le classement, le site avec un chiffre d’affaires 2012 de 14,1 milliards de dollars est en fait le deuxième du e-commerce aux Etats-Unis. Et le site fourmille de projets. Premier d’entre eux : créer une boutique –certes éphémère- à New York. Après avoir ouvert des boutiques éphémères à Londres et Berlin à l’occasion des fêtes de fin d’année, eBay va cette fois s’associer avec une marque de textile (il s’agirait de Kate Spade) pour ouvrir ce pop-up shop. C’est en tout cas ce qu’a annoncé John Donahoe, le président du site lors d’une conférence organisée par le site américain Techrunch. La boutique serait dotée d’une vitrine/écran géant complètement tactile qui permettrait aux clients de passer commande.

Le but d’eBay ? D’une part de mettre un pied dans le monde physique en testant des concepts car le commerce traditionnel reste évidemment largement majoritaire aux Etats-Unis. Mais c’est aussi un moyen d’habituer les clients au multi-écrans en leur permettant de tester leurs services d’achat mobile et de paiement mobile (Paypal qui appartient à eBay devrait enregistrer 20 milliards de dollars d’achats sur mobile cette année).

Mais si eBay est concentré sur les achats mobiles et les magasins, il n’en oublie pas son site. Et pour encourager les marques à créer des boutiques dédiées, le site devrait prochainement partager avec elles les données qu’il possède sur ses clients et utilisateurs. Révélé par le site Adweek, l’information confirme qu’eBay est bien parti en chasse d’Amazon qui propose aussi ce type de services. Pour le plus grand plaisir des marques qui disposeront d’informations précises et de portefeuille de mails et adresses IP de clients potentiels. Des données différentes d’Amazon (les clients d’eBay sont plutôt des chineurs alors que la « balade » est moins fréquente sur le site de Jeff Bezos) mais pas moins intéressante. Au contraire : « Si je veux une carte d’un joueur de baseball dédicacé, je ne vais pas la chercher sur Amazon », résume Dave Martin responsable de l’agence média Ignited. Connaitre les passions des clients, le nouveau graal des e-commerçants ?

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA