Magasins: le gouvernement prévoit de réduire la jauge d’accueil à 1 client pour 10 m²

|

Selon un document d'une fédération du commerce, le gouvernement envisage de renforcer de nouveau les recommandations sanitaires dans les commerces. En effet, il est particulièrement inquiet des images diffusées par les média montrant des attroupements dans et à l’extérieur des magasins.  

"Le gouvernement reporte sa décision sur ce point lundi pour le prochain Conseil de défense de sécurité sanitaire"
"Le gouvernement reporte sa décision sur ce point lundi pour le prochain Conseil de défense de sécurité sanitaire"

"Le Gouvernement prévoit de réduire la jauge d’accueil à 1 client pour 10 m² (au lieu d’un client pour 8 m²) de surface de vente pour les commerces de plus de 400 m² de surface de vente (la jauge resterait à un client pour 8 m² dans les magasins de moins de 400 m²). Ce renforcement aurait dû être mis en œuvre dès ce week-end en raison des soldes. Finalement, le Gouvernement reporte sa décision sur ce point lundi pour le prochain Conseil de défense de sécurité sanitaire, en fonction de la fréquentation des commerces samedi", peut-on lire dans le document que LSA s'est procuré et émanant d'une fédération du commerce. 

"Il nous a été demandé de rappeler aux commerçants l’impératif de respecter les recommandations sanitaires, tant sur la jauge que sur des règles de distanciation d’1 mètre à l’intérieur du point de vente : il faut tout mettre en œuvre pour éviter d’avoir des personnes regroupées à moins d’un mètre de distance les unes des autres, notamment lors de l’encaissement ou devant les cabines d’essayage. Sachez par ailleurs que le Gouvernement a demandé un renforcement des contrôles dans les magasins, qui pourront conduire à des fermetures administratives (dans ce cas l’entreprise sanctionnée ne bénéficie pas de mesures de soutien)", peut-on également lire.

Sans oublier les rumeurs de reconfinement avec l'éventuelle fermeture des magasins et rayons dits non-essentiels....

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter