Mais qui veut vraiment acheter l'Apple Watch ? [Sondage exclusif]

|

Dossier Lancée le 24 avril 2015 en France, l’Apple Watch séduit surtout les fans inconditionnels de la marque à la pomme. Voici les conclusions d’un sondage exclusif réalisé par Toluna pour LSA*. 

Si les intentions d'achat ne décollent pas, le buzz réalisé par Apple lors de sa sortie est comme d’habitude, une réussite. 2 Français sur 3 ont entendu parler de la montre connectée.
Si les intentions d'achat ne décollent pas, le buzz réalisé par Apple lors de sa sortie est comme d’habitude, une réussite. 2 Français sur 3 ont entendu parler de la montre connectée.

Un mois après son lancement et les premières commandes, l’Apple Watch a-t-elle séduit les Français ? Ce sont surtout les fans historiques et inconditionnels d’Apple qui ont envie de l’acheter, selon les résultats d’un sondage Toluna/LSA* : "Les intentions d’achat restent stables par rapport aux réactions enregistrées après la Keynote de Tim Cook, car les plus convaincus sont les fans Apple : les commandes sont près de 3 fois plus fortes parmi les possesseurs d’iPhone et Ipad" explique Philippe Guilbert, directeur général de Toluna.

Côté chiffres, 2,4% des Français déclarent avoir commandé une Apple Watch et 6,7% indiquent vouloir en acheter une quand elle sera disponible. "Les intentions d’achat sont également 5 fois plus fortes parmi les possesseurs d’une montre connectée d’autres marques, poursuit Philippe Guilbert. L’Apple Watch reste donc la référence de ce nouveau produit, avec pour l’instant un succès restreint aux grands fans d'Apple". Des intentions qui pourraient tout de même évoluer, même chez les non-initiés. "Le buzz positif des premiers utilisateurs de l’iPad a eu un gros impact en 2010 et 2011. Il sera donc intéressant de voir l’influence des premiers avis de consommateurs utilisant la montre dans leur vie quotidienne" précise le directeur général de Toluna.

Prix de l’Apple Watch, principal frein à l’achat

Les intentions d’achats restent assez stables par rapport à l’annonce en mars des prix de commercialisation avec 9% des Français qui annoncent vouloir l’acheter (contre 59,9% de rejets, 20,3% d’hésitants et 10,8% de sans opinion). Le prix de vente (à partir de 399 euros) reste le principal frein à l’achat (cité par 68,4% des personnes rejetant l’Apple Watch), devant le manque d’intérêt perçu par rapport au smartphone/tablette (32,6%) et la non-possession d’iPhone (26,1%). Le buzz réalisé par Apple lors de sa sortie est comme d’habitude, une réussite. 66,6% des Français, soit 2 Français sur 3, ont entendu parler de la montre Apple (+12,8 points en 2 mois). "Si le premier IPad avait suscité en 2010 un intérêt croissant, cela n’est pas encore le cas ici. Les Français restent curieux mais seulement 7% ont vu et essayé l’Apple Watch" nuance Philippe Guilbert.

Si 6,9% des personnes interrogées déclarent l’avoir déjà essayée, 44,8% aimeraient le faire. Un chiffre en baisse de 12,1 points en 2 mois. Les principales fonctionnalités qui intéressent les consommateurs sont toujours le suivi d’activité physique et sportif (34,4% de citations), les appels téléphoniques (29,4%), les apps (26,8%), l’accès aux fichiers du smartphone (24%), les notifications (18,6%), le contrôle vocal de la montre (17,5%) et l’heure locale automatique (17,1%). En revanche, le contrôle de l’iPhone, les messages par commande vocale et réponses pré-écrites, le paiement et l’ouverture de chambre d’hôtel restent moins attractives pour l’ensemble des personnes.

Les résultats du sondage Apple Watch Toluna/LSA

*Sondage Toluna www.quicksurveys.com réalisé par Internet en France le 26 mai  2015 auprès d’un échantillon de 1505 personnes de 18 ans et plus. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de la population en termes de région, sexe et âge (dispersion des professions).

Carnet des décideurs

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter