Maïsadour maintient sa croissance

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le groupe coopératif Maïsadour basé dans le Sud-Ouest a réalisé un chiffre d’affaires de 1,55 milliard d’euros pour l'exercice 2013-2014, notamment avec la consilidation des activités de Delpeyrat et Fermiers du Sud-Ouest. Soit une hausse de 4 %

Le président de Maisadour, Michel Prugue
Le président de Maisadour, Michel Prugue

Le groupe coopératif Maisadour, présidé par Michel Prugue, présent à la fois dans les matières premières agricoles, les produits de grande consommation alimentaires et les jardineries, a connu une année visiblement plus difficile que la normale, notamment en raison de très mauvaises récoltes. Mais le groupe affiche tout de même un chiffre d’affaires en hausse de 4 %, à 1,55 milliard d’euros, réparti pour moitié entre les activités agricoles et la nutrition animale, en amont ; et  la transformation via ses filiales Delpeyrat et Fermiers du Sud-Ouet et les magasins Comtesse du Barry, pour l'aval. 

Delpeyrat se renforce

Delpeyrat (521 millions d’euros) a réussi à installer la marque sur le saumon fumé, et à consolider ses positions de numéro 2 du foie gras, ainsi que dans le jambon de bayonne. L'acquisition de l'industriel Ledun Pêcheurs d’Islande, et de deux sites pour la marque de poisson frais Delmas, alimentent la croissance  Dans ce pôle, figurent aussi la marque et les magasins la Comtesse du Barry, en cours de relancement, après une perte de chiffre d’affaires.  En revanche, la branche volaille, les Fermiers du Sud-Ouest, progresse, pour atteindre 218 millions d’euros de chiffre d’affaires, grâce à la montée en puissance de la marque de poulet jaune Saint-Sever.

Centrale d’achat pour Gamm vert

En distribution, le groupe coopératif détient 38 jardineries, sous enseigne Maïsadour, Gamm Vert et Soumo. Cette dernière est devenue la centrale d’achat motoculture pour les 1000 magasins Gamm Vert d’In Vivo. Ce pôle a réalisé 40 millions d’euros de chiffre d’affaires avec les magasins et 10 millions d’euros avec la centrale. L’excédent brut d’exploitation de Maïsadour atteint 52 millions d’euros, en hausse de 6 %. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA