Maison de la Literie apporte son soutien à Literieland

|

Les deux spécialistes s'apprêtent à conclure un accord qui devrait permettre à Literieland de devenir le numéro deux du marché, et à Maison de la Literie de se concentrer sur l'essor de ses trois enseignes.

Déjà propriétaire de Simmons, de Tréca et de Dunlopillo, le groupe Cauval Industries serait, selon les Échos, en train de négocier le rachat de Pirelli. Appartenant au spécialiste américain Sealy, filiale du fonds d'investissement KKR, cette marque, qui jouit d'une bonne notoriété, pourrait rejoindre rapidement le portefeuille, déjà bien rempli, de l'industriel français. « Le numéro un du secteur espère sans doute ainsi mieux structurer le marché », pense un expert. Avant d'ajouter : « Cela suppose, pour en tirer le plein effet, de définir - ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui - des territoires précis pour chacune des marques. » Et d'aucuns d'imaginer un positionnement généraliste versus grande distribution pour Dunlopillo et Simmons, et un ancrage moyen et haut de gamme dédié aux spécialistes pour Tréca et Pirelli. Interrogée par LSA, la direction de Cauval n'a pas souhaité commenter la rumeur, mais ne l'a pas démenti non plus.
Le groupe Maison de la Literie 235 M E de chiffre d'affaires (*) 7 à 8 M E de résultat brut (*) 287 magasins (* estimation 2009) Literieland 10 M E de chiffre d'affaires en 2008 20 magasins en 2008

Entre la rumeur sur le rachat de la marque Pirelli par le groupe Cauval Industrie (lire l'encadré ci-dessous) et l'annonce d'un accord entre Maison de la Literie (MDL) et Literieland, la semaine n'a pas franchement été de tout repos pour l'univers de la literie.

Intérêts bien compris

Après plusieurs années de discussions, les deux acteurs, dont les dirigeants se connaissent bien, sont sur le point de signer un protocole, qui prévoit à la fois l'entrée de MDL dans le capital du spécialiste à hauteur de 35 % et le passage du réseau de franchise Dosrama (ex-MDL) sous la bannière Literieland.

« Grâce à cet apport et aux nouvelles ouvertures programmées en 2010, nous allons devenir le deuxième réseau du secteur avec 60 points de vente », se réjouit d'avance Michel Arsac, fondateur de Literieland, qui compte seulement 20 magasins actuellement. Le numéro un n'est autre que Maison de la Literie...

Quel intérêt pour ce dernier ? Cette opération va lui permettre d'abandonner l'entrée de gamme et de se concentrer entièrement sur le développement de ses trois enseignes : Maison de la Literie, Maison de la Literie Prestige et la petite dernière, MDL Canapés convertibles. « Créée mi-2009 suite au rachat de 14 magasins Omoté Futon (ex-Cauval), la société comptera une quinzaine de magasins d'ici à la fin de l'année, et environ 200 points de vente d'ici à quatre ans », déclare Pierre Elmalek, PDG du groupe MDL.

Sur son coeur historique comme sur son activité très haut de gamme (MDL Prestige), le groupe a poursuivi son développement, grâce à l'acquisition du réseau Bleu Nuit (une douzaine de points de vente), et sa mutation, avec le doublement du nombre de succursales MDL (environ une centaine sur 287).

Lutter avec la grande distribution

À l'international, en revanche, le groupe a dû fermer 3 magasins (sur 5) en Espagne et 4 (sur 5) aux États-Unis. Mais, dans l'intervalle, il a ouvert au Maroc, et doit le faire prochainement à Alger et en Tunisie. « Pour l'instant, la priorité, c'est la France », rappelle toutefois Pierre Elmalek. Ce dernier, qui n'exclut pas de passer d'autres accords du type Literieland, ambitionne d'atteindre 500 magasins d'ici à trois ans. Histoire de continuer à rivaliser non avec les petits spécialistes du secteur qui continuent de se multiplier, mais avec son principal concurrent, la grande distribution !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2115

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous