Marchés

Maisons du Monde en Bourse pour ouvrir 500 magasins de plus

|

De 262 points de vente, l’enseigne entend en ouvrir 500 de plus. Elle a pour cela besoin de se trouver des liquidités. D’où ce projet d’introduction qui devrait être bouclé d’ici à l’été.

Maisons du Monde

Maisons du Monde bientôt en Bourse. Au-delà de l’information financière, l’intérêt est dans ce que sous-tend cette stratégie. En l’occurrence, la nécessité de récolter de l’argent frais pour accompagner le développement de l’entreprise. On allait dire « à marche forcée ». On se retient : l’acception est péjorative, et traduirait mal la croissance maîtrisée de l’enseigne du meuble. On pense à ces évolutions « à deux chiffres » enregistrées tous les ans depuis les débuts, en 1996, dont Maisons du Monde s’enorgueillit. Mais pas seulement. Surtout pas, d’ailleurs, tant on a vu des groupes « s’acheter » du chiffre d’affaires en ouvrant des magasins à tout-va. Quitte à le regretter très vite ensuite, le niveau d’endettement maximal venu…

Nouvelle ère de son histoire

Chez Maisons du Monde, si le déploiement est très rapide (voir ci-dessus), il en va tout autrement : en dix ans, depuis 2006, on ne note qu’une seule année de recul en comparable. Et encore… en 2013, la pire de toutes pour le meuble en France : - 2,9% cette année-là pour le marché global, après un précédent recul de 3% l’année précédente. Autant dire que ce - 1% publié alors permettait à l’enseigne de surnager dans la tempête. Tempête qui a depuis emporté Fly, par exemple. C’est dire si le vent soufflait fort…

Maisons du Monde, lui, après ce léger tangage, est vite reparti de l’avant : + 3% en 2014, et surtout + 9% en 2015 en comparable. De quoi pouvoir sereinement passer à une nouvelle ère de son histoire. La Bourse, donc. Et ce via « une augmentation de capital d’environ 150 à 180 millions d’euros », comme le précise le groupe.

Une manière d’accompagner la croissance de demain. Laquelle sera largement tournée vers l’étranger. Avec ses 193 magasins en France, l’enseigne a, en effet, pas mal fait le plein, déjà. Dans les autres pays, en revanche… De 69 boutiques aujourd’hui (30 en Italie, 15 en Belgique, 12 en Espagne, 8 en Allemagne, 3 en Suisse et 1 au Luxembourg), Maisons du Monde en ambitionne près de 500 de plus à terme : « 120 en Italie, 85 en Espagne, 50 en Belgique et au Luxembourg, 200 en Allemagne et 35 en Suisse. » Reste à savoir où se situe ce terme, bien sûr. Dans cinq ans, le groupe vise entre 60 et 70 magasins supplémentaires en Italie, 35 à 40 en Espagne, 20 à 30 en Belgique et au Luxembourg, 20 à 25 en Allemagne et 5 à 10 en Suisse, sans compter sur des opportunités au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, au Maroc notamment. Soit entre 140, dans la fourchette basse, et 175 points de vente : 28 à 35 ouvertures par an.

Si l’on considère que 70 millions d’euros ont été investis pour accompagner les 26 ouvertures depuis 2013, on comprend mieux cette nécessité qu’a le groupe de se trouver des sources de financements. Cela tombe bien, la Bourse est faite pour cela.

Les points clés du succès

  • Un modèle d’organisation optimisé.

Quelque 17 stylistes, 30 chefs de produits pour flairer les tendances, et cette capacité à s’adapter en continu pour limiter les stocks : en se basant sur les performances des deux ou trois premières semaines de vente, le groupe est capable de modifierses collections. Un tiers des références d’une collection est concerné à chaque saison.

  • Une maîtrise qui ne serait pas possible sans une structure en amont efficace :

deux usines en propre, en Chine et au Vietnam, (fournissant 20% des meubles de l’enseigne), et plus de 500 sous-traitants triés sur le volet.

  • Un partage harmonieux entre décoration (56% des ventes) et meubles (44%),

qui permet de juguler une éventuelle baisse de forme de l’un ou l’autre de ces marchés.

Les chiffres

  • 800 à 815 M€ de CA prévu en 2016
  • + 15,5% de croissance en 2015 (699 M € de CA)
  • 17% des ventes sur le web
  • 262 magasins, dont 193 en France
Source : entreprise

Une croissance rapide ininterrompue

Nombre de magasins et chiffre d’affaires de 2011 à 2015

Au-delà de la croissance du CA au global (+66% en cinq ans), il faut surtout se pencher sur son évolution en comparable. C’est là que se nichent les clés de la santé de fer: sur les dix dernières années, seule 2013 a été marquée par un recul des ventes selon ce critère (-1%).

Source : Maisons du Monde

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter