Malgré la crise, le bio se porte bien en France

|

Dossier Alors que les dépenses alimentaires des ménages baissent, la santé du marché du bio fait office d'exception. Les consommateurs, en quête de réassurance, se tournent de plus en plus vers ce segment alternatif.

Amy’s Kitchen

« Ma petite entreprise ne connaît pas la crise... ». Les célèbres paroles de la chanson d'Alain Bashung pourraient faire office de slogan pour illustrer la santé insolente du marché du bio en France. Avec plus de 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires début 2013, multiplié par deux en quatre ans, ce segment valorisé continue de séduire de plus en plus de Français, malgré le contexte économique difficile. En effet, selon le 10e baromètre, mené en 2012 par l'Agence bio avec le CSA, 64% des Français ont consommé du bio dans l'année, et la part des consommateurs réguliers, au moins une fois par mois, s'élève à 43%, alors qu'elle était de 37% en 2003, et de 40% en 2011. Une consommation accrue qui s'explique, entre autres, par une meilleure connaissance du marché. En effet, ils sont de plus en plus nombreux à connaître les logos AB, qui enregistrent un taux de notoriété de 93%.

  • 4,1 Mrds € Le chiffre d'affaires du bio en France en 2012 (dont restauration hors foyer)
  • 3% La part du CA du bio dans l'alimentation des Français (hors restauration hors foyer)
  • 64% Le pourcentage des Français ayant consommé du bio en 2012

Source : Agence bio

Dynamisme des circuits

Et si la consommation de produits alimentaires (fruits et légumes, produits laitiers, épicerie) constitue la principale porte d'entrée de la consommation du bio, on assiste à un dynamisme qui va au-delà : 38% des Français déclarent acheter également des produits d'entretien ménager bio et 28% des cosmétiques et des produits d'hygiène bio. « La consommation du bio ne peut se développer qu'avec une offre importante », explique Élisabeth Mercier, directrice de l'Agence bio. Certes, l'offre devient de plus en plus pléthorique avec l'arrivée de nouvelles marques, comme Amy's Kitchen sur le surgelé bio, et le regroupement récent des deux entités Distriborg et France Alter Eco qui s'unissent afin d'être plus puissantes.

Mais les distributeurs sont également très actifs. « On assiste au dynamisme de la distribution avec de nombreuses initiatives intéressantes », ajoute Élisabeth Mercier. En effet, Carrefour vient de lancer un nouveau format d'enseigne avec Carrefour bio (LSA n° 2264), et Auchan est aussi arrivé avec le concept inédit de produits frais nommé Arcimbo (LSA n° 2267).

Et si les récentes polémiques avec la crise de la viande de cheval ont nui à certains secteurs, comme les plats cuisinés frais et surgelés, cette douloureuse actualité a profité à d'autres. « La consommation du bio est un phénomène structurel, donc quand il y a une crise alimentaire, cela conforte l'intérêt des consommateurs pour l'offre alternative. Cet effet augmente l'alimentation " réfléchie " et se traduit donc de manière positive sur la consommation de produits bio », détaille Élisabeth Mercier.

Un état des lieux qui permet donc d'envisager l'avenir de manière sereine pour ce marché en France, d'autant que la production française labellisée bio ne fait qu'augmenter...

Un fort potentiel de développement

Si le bio entre de plus en plus dans le quotidien des Français, le marché recèle encore un gros potentiel, et des segments sont encore sous-représentés, à l'image des surgelés. Dans ce cadre, depuis le mois d'avril, la France compte ainsi une nouvelle marque bio en provenance des États-Unis : Amy's Kitchen, présente chez Auchan et dans le réseau spécialisé. « Il y a de la place pour une nouvelle marque en France, car il y a peu d'offre bio sur le rayon des surgelés, qui représente plus de 4 milliards d'euros. Notre gamme est structurée pour répondre aux besoins des différents moments de consommation tout au long de la journée : coeur de repas, snacking, pizza... », indique la marque.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2274

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message