Malgré les crises agricoles, Terrena résiste et dégage des bénéfices

|

Le groupe agroalimentaire coopératif Terrena, basé à Ancenis, près de Nantes, a réalisé un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros. Le groupe qui vient de racheter le volailler Doux réalise même des bénéfices, malgré la crise agricole qui touche les filières bovines et porcines. 

Le président de Terrena, Hubert Garaud, réussit à passer la crise sans trop de dégâts.
Le président de Terrena, Hubert Garaud, réussit à passer la crise sans trop de dégâts.

Le groupe Terrena, présidé par Hubert Garaud, vient d'atteindre pour la première fois de son existence un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros, avec un excédent brut d'exploitation de 111 millions d'euros et un résultat net de 31 millions d'euros. "2015 restera un exercice qui prouve la résilience des activités de Terrena, a indiqué le président du géant de la coopération. Il démontre également la capacité de Terrena à soutenir activement ses adhérents et à leur faire bénéficier de retours économiques malgré un contexte difficile. La clé de notre avenir réside dans le développement d’un amont dynamique et innovant. Nous continuerons les investissements dans l’intérêt de nos adhérents agriculteurs et pour renforcer ce lien de confiance avec les consommateurs". 

Impact négatif sur le résultat de Gastronome

Une des raisons de la croissance du groupe vient de l'intégration de nouvelles coopératives céréalières et maraîchères. Trop récente, l'acquisition du groupe Doux ne figure pas encore dans les comptes. Sa filiale Gastronome a réalisé un chiffre d'affaires de 867 millions d'euros mais "la concentration de la grande distribution en France s’est poursuivie, puisque les quatre principaux acteurs de la GMS représentent désormais 93 % du marché alimentaire, et la volatilité des prix des céréales a continué d’impacter directement le prix de revient des volailles. Cette situation a eu un impact négatif sur le résultat d’exploitation de Gastronome". En GMS, les volumes ont été stabilisés (+ 2 % sur la marque Douce France) et en BtoB ilsont connu une croissance de 6%. L'arrivée de Doux va élargir le périmètre d'activité. 

En viandes, le chiffre d'affaires (Boeuf et Porc) atteint 977 millions d'euros. Terrena a réussi à faire croitre ses volumes alors que la consommation est en baisse. En revanche, l'abattage de porc a dégradé les résultats. Terrena a également une activité grand public avec les enseignes Gamme Vert et Atlantic Motoculture, qui produisent 85 millions de chiffre d'affaires. L'exercice a été correct sur un marché de la jardinerie atone. Enfin, la partie Laita - dont Terrena est un des actionnaires, a produit 518 millions d'euros de chiffre d'affaires. Terrena soutient fortement un nouveau thème, La Nouvelle Agriculture, basée sur de nouveaux mode de production et des innovations. Système U soutient cette initiative, retenant 24 références de poulet. L'offre comprend aussi du port, de la farine et du lapin. Le groupe veut atteindre 50 % de son activité en produits Nouvelle Agriculture d'ici 2025

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres