Malgré une conjoncture "dégradée", Kindy enregistre une hausse de ses ventes

|
kindy

Le groupe Kindy a annoncé une légère hausse de son chiffre d'affaires (+3,5 % à 33,4 millions d’euros) au cours des neuf premiers mois de son exercice, malgré une conjoncture "fortement dégradée". Une hausse de ses ventes qui s’explique par un gain de parts de marché "sur toutes ses marques et réseaux", précise le fabricant de chaussettes et de chaussures. Le chiffre d'affaires du pôle chaussettes (marques Kindy et Dim notamment), qui représente les trois quarts des ventes, a progressé 0,3% à 24,9 millions d'euros. Cependant, la progression des ventes de chaussettes au quatrième trimestre devrait être "pénalisée" à cause de la dégradation de la consommation en GMS et de la crise économique en Europe du sud. Le chiffre d'affaires des chaussures pour enfants (marques GBB et Catimini), désormais distribuées uniquement en réseau spécialisé, a augmenté de 14,3% à 8,59 millions d'euros, bénéficiant du "positionnement haut de gamme et de la qualité" de ses marques.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA