Malgré une hausse de ses ventes, Marks & Spencer reste prudent

|

Prudence. Certes, Marks & Spencer a annoncé ce jeudi une hausse de 6,5% de ses ventes au second trimestre. Mais le groupe de distribution britannique s'est gardé de crier victoire en évoquant un contexte général de fin d'année "difficile". Dans un rapport d'activité portant sur le second trimestre de son année financière achevé le 2 octobre, M&S s'est notamment félicité de la hausse de ses ventes dans le secteur de l'habillement (+7,8%), récompensant un rajeunissement de style. Les ventes du secteur alimentation ont augmenté de 5,2%. Elles sont en hausse de 9,3% pour la décoration et l'équipement de la maison. Le directeur général du groupe, Marc Bolland, a qualifié ces performances de "bonnes", assurant que la marque gagnait des parts de marchés dans tous ses secteurs d'activité. Mais il a insisté dans le même communiqué sur des conditions actuelles "difficiles" et noté que la hausse du prix des matières premières, notamment du coton, risquait de peser sur les performances du groupe. En outre, selon lui, le pouvoir d'achat des consommateurs va être affecté par les prochaines coupes budgétaires et surtout la hausse de la TVA qui va passer en janvier de 17,5 à 20%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter