Mango commet une erreur de traduction au sujet de bijoux "esclaves" sur son site français

|

L'utilisation du terme "esclave" pour décrire des bijoux vendus sur son site Internet français serait due à une erreur de traduction selon le groupe de prêt-à-porter Mango.

Mango escalves

En espagnol, le terme "esclava" peut se traduire par "esclave", mais désigne également une gourmette ou chaînette. Une bévue qui a déclenché une vive polémique sur les réseaux sociaux, avec des invitations au boycott de la marque espagnole notamment. Une pétition en ligne "Lesclavage n'est pas fashion" a été lancée sur le site Change.org, elle est soutenue notamment par Aïssa Maïga, Sonia Rolland et Rokhaya Diallo et a atteint 250 signatures à ce jour.

Cette petition a permis le retrait de certaines occurences, comme le précise le compte Twitter du site de pétition en ligne.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message