Mango commet une erreur de traduction au sujet de bijoux "esclaves" sur son site français

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'utilisation du terme "esclave" pour décrire des bijoux vendus sur son site Internet français serait due à une erreur de traduction selon le groupe de prêt-à-porter Mango.

Mango escalves

En espagnol, le terme "esclava" peut se traduire par "esclave", mais désigne également une gourmette ou chaînette. Une bévue qui a déclenché une vive polémique sur les réseaux sociaux, avec des invitations au boycott de la marque espagnole notamment. Une pétition en ligne "Lesclavage n'est pas fashion" a été lancée sur le site Change.org, elle est soutenue notamment par Aïssa Maïga, Sonia Rolland et Rokhaya Diallo et a atteint 250 signatures à ce jour.

Cette petition a permis le retrait de certaines occurences, comme le précise le compte Twitter du site de pétition en ligne.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA