Manuel Valls annonce un lourd plan d'aides à l'investissement des entreprises

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le Premier ministre Manuel Valls vient de détailler les mesures d'aides à l'investissement des entreprises, dévoilées récemment par le Président de la République. Toute mesure d'investissement fera l'objet d'une aide d'environ 13 % de son montant total. L'enveloppe globale se monterait à 2,5 milliards d'euros pour les entreprises sur trois ans, dont 500 millions d'euros en 2015.

2,5 millairds pour l'investissement des entreprises
2,5 millairds pour l'investissement des entreprises© Portail du Gouvernement
Le Premier ministre Manuel Valls vient d'annoncer un soutien assez sensible, de l'ordre de 2,5 milliards d'euros sur trois ans, dont 500 millions d'euros en 2015, via des baisses d'impôts, dans le but de relancer l'investissement qui reste à la peine. "Nous allons mettre en place un avantage fiscal exceptionnel pour tous les investissements industriels réalisés au cours des douze prochains mois. Aujourd’hui, une entreprise qui investit peut réduire son bénéfice imposable du montant de son investissement. Si elle procède cette année à un investissement industriel, elle pourra, à titre exceptionnel, déduire 140 % de ce montant", a indiqué le Premier ministre.
 
Applicable immédiatement
Le mesure équivaudrait à une économie d’impôt de plus de 13 % du montant de l’investissement, au taux normal de l’impôt sur les sociétés. C’est donc, grâce à cette baisse de l’impôt sur les sociétés, "une forte amélioration de la rentabilité de tous les investissements concernés". Elle sera applicable immédiatement, pour tous les investissements éligibles réalisés à compter du 15 avril 2015. Ce sont les entreprises qui en feront directement le calcul dans la déclaration de leur bénéfice imposable, sans formalités supplémentaires spécifiques. Elles pourront en anticiper l’impact dès le versement de leurs acomptes d’impôt sur les sociétés de 2015.
 
Quel que soit le secteur d'activité
Tous les investissements industriels faits par toutes les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité, sont concernés par cette mesure. "C’est un effort là aussi sans précédent de 2,5 milliards d’euros au bénéfice de l’investissement industriel", a ajouté le Premier ministre qui veut accélérer le renouvellement de l'outil de production, la conquête de parts de marché et la création d’emplois.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA