Marchés

Marché de la TV : pourquoi et comment les pros préparent l’Euro 2016 !

|

Dossier A 100 jours du coup d’envoi de l’Euro 2016, les constructeurs TV et les enseignes multimédia sont en pleine ébullition ! En quoi le Championnat d’Europe de l'UEFA va-t-il booster les ventes de téléviseurs ? Sur quels types de produits ? Quels dispositifs vont être déployés ? Le point détaillé sur le marché.

200 à 250 000 téléviseurs devraient être vendus au deuxième trimestre 2016 grâce à l'Euro 2016.
200 à 250 000 téléviseurs devraient être vendus au deuxième trimestre 2016 grâce à l'Euro 2016.© Sergey Nivens/Fotolia

J-100 avant l’Euro 2016 ! Constructeurs TV et enseignes sont dans les starting-blocks. Tous misent sur l’Euro 2016 pour booster les ventes du rayon. Bien plus que sur le switch-off ! "L’incrémental pour la Coupe d’Europe, c’est aux alentours de 200-250 000 pièces", souligne Guillaume Rault, Directeur de la division TV et AV chez Samsung. Une bonne nouvelle donc après un marché de la télévision 2015 en baisse !  

Le foot, un accélérateur des ventes en TV
"Le marché a vu sa valeur diviser par deux en quatre ans. On est passé de 4,3 Md€ à 2,1 Md€", indique Stéphane Lidove, directeur du département image chez Darty. Est-ce qu’on est arrivé à un palier ? J’en doute. Mais je compte sur l’Euro pour relancer les ventes". Laurent Darrieutort, Directeur Division Photo-TV Vidéo de la Fnac, partage le même avis : "Lors de la dernière Coupe du Monde, en 2014, nous avons constaté une progression du marché TV supérieure à 30% des ventes en valeur". Une tendance confirmée par les constructeurs. "C’est vrai qu’il y a une forte impédance du consommateur final sur les événements sportifs dans le monde de la télé", confirme Guillaume Rault (Samsung). Plus populaire que le rugby, "le foot, ça fonctionne à tous les coups en termes d’accélération des achats avant et pendant l’événement", assure Stéphane Curtelin, directeur marketing de LG Electronics France. Sur certaines semaines, un mois avant un grand événement de football, la marque coréenne a enregistré des progressions des ventes pouvant aller jusqu’à +20%.

"Lors de la dernière Coupe du Monde, en 2014, nous avons constaté une progression du marché TV supérieure à 30% des ventes en valeur."

Laurent Darrieutort (Fnac)

L'achat plaisir
"On est sur de l’achat plaisir", constate Stéphane Curtelin. Première catégorie concernée : les TV haut de gamme. "Comme tous les événements sportifs, c’est en général très favorable aux écrans de grande taille", assure-t-on chez Darty. Et cette année, les prévisions sont d’autant plus optimistes ! Non seulement l’Euro 2016 se déroule en France, mais il coïncide avec le lancement des nouvelles gammes des constructeurs. "Notre clientèle étant principalement urbaine, nous sommes en recherche de valeur. Or, on remarque que notre part de marché progresse lorsqu’il y a de vraies innovations technologiques", explique Laurent Darrieutort (Fnac).

"Sur certaines semaines, un mois avant un grand événement de football, nous avons pu enregistrer des progressions des ventes pouvant aller jusqu’à +20%."

Stéphane Curtelin (LG Electronics France)

L’Oled, grand favori des enseignes
"Parmi les grandes nouveautés de l’année, j’ai principalement retenu l’Oled. C’est une vraie nouvelle techno, c’est magique", indique Stéphane Lidove chez Darty.  Même constat du côté de la Fnac : "Nous avons été bluffés par les produits Oled de LG". Une bonne nouvelle pour le constructeur coréen dont les ventes de TV Oled ont explosé fin 2015 : "Nous avons vendu plus de 20 000 TV Oled en France en 2015, et 400 000 au niveau mondial", indique Stéphane Curtelin. A tel point que le constructeur coréen a manqué de disponibilité ! Un pari réussi pour la marque qui a, de fait, investi 8 milliards de dollars en fin d’année pour augmenter la capacité de production des usines Oled. Selon Stéphane Curtelin, "cela commencera à porter ses fruits en 2017-2018".  En attendant, LG s’est fixé comme objectif de doubler ses ventes avec les capacités actuelles. Et pour l’Euro 2016, la marque réfléchit à des offres pour animer les ventes.

"L'Oled, c'est une vraie nouvelle techno, c’est magique."

Stéphane Lidove (Darty)

Les TV SUHD, le pari de Samsung
Parmi les autres technologies également très attendues : le UHD. "Le marché devrait faire entre 1,5 et 2 millions de pièces en 2016, contre 800 000 en 2015", précise . Mais côté distribution, les attentes tournent surtout autour des TV SUHD de Samsung. "Samsung a beaucoup travaillé sur le spectre des couleurs, remarque Stéphane Lidove (Darty). Résultat : "On a augmenté par deux le nombre de TV disponibles en SUHD : on est à 19 références en TV SUHD en 2016, contre 10 l’année dernière. La moitié est en flat et la moitié en incurvé qui est un élément de design et d’immersion pour le consommateur." Et la marque leader sur le marché TV en France compte bien le faire savoir.
"L’ensemble de nos displays en magasin permettront aux consommateurs d’avoir le choix entre un écran plat ou incurvé, une télé avec son pied, une télé en mural ou une télé avec son pied avec configuration barre de son ou une télé en mural avec une configuration barre de son", détaille Guillaume Rault. Avant d’ajouter : "Cela va commencer en mars. Et entre mars et avril sur nos 19 séries. En tout cas, nous serons prêts pour la Coupe d’Europe de football !" De son côté, Sony compte bien aussi rester sur un positionnement premium, avec la 4k et la 4k HDR, mais également avec des produits plus design, des systèmes de rétro-éclairage plus performant. "Sony a connu une période de remise à plat du secteur Ecran plat ces dernières années, mais ils ont une vraie notoriété auprès des consommateurs français. C’est aussi un gage de qualité et de fiabilité", remarque Laurent Darrieutort.

"Nos displays en magasin seront lancés entre mars et avril 2016 sur nos 19 séries SUHD. Nous serons prêts pour la Coupe d’Europe de football !"

Guillaume Rault, Samsung

Un plan de communication exceptionnel
En magasin, les enseignes ont déjà ficelé leur plan d’action. "Il faut de l’innovation mais aussi de la promotion", explique Laurent Darrieutort. Objectif : générer du trafic en magasin. La Fnac promet ainsi des promos pouvant aller jusqu’à 30 % en TV. "Nous allons créer une opération foot importante. Nous allons aussi essayer d’imbriquer l’ensemble de nos univers produit, notamment grâce aux marques de son et de gaming, avec un espace commun à l’entrée du magasin". Les dates sont calées.  "L’opération football à la Fnac va démarrer plus d’un mois avant le début de la compétition. C’est la première fois que la Fnac organise une opération aussi longue. Il est important d’émerger tôt, car les achats se font avant le foot",  explique Laurent Darrieutort. L’enseigne mise aussi sur un plan de communication large, avec de l’affichage extérieur, du digital, de l’affichage et une présence en presse. La Fnac n’oublie pas non plus le cross-merchandising. Avec une présence sur la nouvelle marketplace sport, par exemple.

Chez Darty, fin février, la communication était en cours de finalisation. Mais l’enseigne l’assure : "Nous aurons une offre très complète". La période clé : mai-juin-juillet. Avec des pics d’accélération aux alentours du 10 juin, date du coup d’envoi de l’événement.
Et les Jeux Olympiques ? "C’est une bonne opportunité éditoriale, mais cela n’a pas d’impact d’un point de vue business". Autant miser sur l’Euro, donc ! En attendant, tous croisent les doigts pour une bonne présentation de l’équipe de France. Chauvinisme oblige, plus l’équipe de France avance, plus les chances d’accélération des ventes sont grandes…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message