Marché unique numérique : quels impacts pour le e-commerce? [Tribune]

TRIBUNE D'EXPERTS Quels sont les enjeux que représente l’ouverture du marché numérique pour les entreprises e-commerce ? Décryptage avec Xavier Guérin, Vice-Président EMEA du Business development, Partenariats & Alliances chez MapR.

Ce "marché unique numérique" permettra aux résidents de l’Union Européenne d’accéder aux mêmes biens et services indépendamment du pays où ils se trouvent.
Ce "marché unique numérique" permettra aux résidents de l’Union Européenne d’accéder aux mêmes biens et services indépendamment du pays où ils se trouvent.© Coloures-pic - Fotolia

15% des consommateurs en ligne font des achats depuis un autre pays de l’UE.

Cela ne fait plus aucun doute, le e-commerce est aujourd’hui le segment de la grande distribution qui affiche la plus forte croissance en Europe, injectant toujours plus d’informations dans l’économie du Big Data. Toutefois, ces derniers temps, sa progression a été entravée par des problèmes liés à la livraison des colis, l’accès aux biens et services entre pays ou encore la confidentialité des données.

Le projet d’un cadre sans frontière

Face à cette problématique, la Commission européenne (CE) a annoncé son intention de créer un "marché unique numérique", un cadre réglementaire unifié et sans frontières pour l’Internet paneuropéen. L’un des principaux objectifs de ce projet est de permettre aux résidents de l’Union Européenne d’accéder aux mêmes biens et services indépendamment du pays où ils se trouvent.

La CE estime qu’aujourd’hui, seulement 15% des consommateurs en ligne font des achats depuis un autre pays de l’UE et que seulement 7% des petites entreprises commercialisant leurs produits au-delà de leurs frontières. Pour la CE, ce projet de marché unique numérique pourrait générer jusqu’à 340 milliards d’euros de croissance supplémentaire.

Or, qui dit marché plus vaste et plus fluide, dit production d’un plus grand volume de données. À ce titre, les entreprises e-commerce, grandes comme petites, auront besoin d’outils pour gérer ces informations avec une meilleure efficacité. C’est une bonne nouvelle pour les consommateurs, pour l’économie numérique et pour les PME, qui auront la possibilité de monter en puissance.

Le Big Data au service de cette nouvelle économie

Un nombre croissant d’entreprises rationalisent leur façon d’utiliser, stocker et traiter les informations pour gagner en visibilité sur les habitudes d’achat de leurs clients ou optimiser le volume de leurs stocks. Pour ce faire, nombre d’entre elles se tournent vers de nouvelles technologies comme Hadoop, capables de traiter ces quantités et nouveaux types de données, à savoir notamment les données non structurées générées par les réseaux sociaux et les emails.

S’ils ne prêtent pas nécessairement attention à l’environnement sur lequel s’appuie leur infrastructure informatique, la plupart des chefs d’entreprises sont bien conscients de l’importance de traiter les données d’aujourd’hui, et non celles d’hier. L’accès aux données en temps réel a le potentiel de transformer les business model, passant de l’offre de nouveaux produits et services à la capacité de fournir des recommandations ciblées au partage instantané des informations à travers toutes les zones géographiques.

L’analyse de ces données est précieuse puisqu’elle permet aux retailers d’acquérir une vision à 360° des consommateurs et ainsi s’adapter à ses préférences en temps réel. Suggestions de produits en temps réel, mises à jour des prix sur la base des concurrents, programmes de fidélité, autant de pratiques que les retailers peuvent adopter pour nouer des relations plus étroites avec les acheteurs, augmenter leur taux de satisfaction mais également être plus concurrentiels.

L’Internet des objets induira encore plus de données

Il est aujourd’hui impossible de parler d’analyse des données sans mentionner les objets connectés qui sont en train de pénétrer le marché en tant qu’Internet des objets. En plus de leur habilité à se connecter à d’autres produits, machines, appareils en réseau et applications basées sur le cloud, les objets connectés produisent également un important volume de données. D’ici 2020, on comptera plus de 30 objets connectés par foyer dans le monde d’après l’institut GFK.

Combiner les données en temps réel avec des analyses prédictives basées sur des données historiques est une pratique dont un nombre croissant d’entreprises profiteront à mesure que le e-commerce poursuivra son développement et que l’Internet des objets se généralisera. Tant que les données continueront d’exploser et que les gouvernements faciliteront les développements au-delà des frontières, l’économie numérique continuera de prospérer puisque les entreprises disposeront d’une connaissance approfondie sur leurs clients et leurs besoins. Les entreprises utiliseront le potentiel du Big Data et s’appuieront sur des technologies éprouvées telles que Hadoop pour élargir leur présence sur d’autres marchés de l’UE en analysant les habitudes d’achat. Il ne fait aucun doute que ce nouveau pas vers l’ouverture des frontières apportera de nouvelles opportunités pour le Big Data et davantage de rentabilité pour les entreprises européennes actives sur Internet, toutes tailles confondues.

Xavier Guérin est Vice-Président EMEA du Business development, Partenariats & Alliances chez MapR, fournisseur de distribution Hadoop d’entreprise. Titulaire d’un MBA (HEC), Xavier Guérin démarre sa carrière en 1989 comme ingénieur commercial chez Toshiba Systèmes où il reste 6 ans et demi, avant de rejoindre Sun Microsystems pour 3 ans, puis Netapp 4 ans en tant que Channel Manager Europe du Sud. Il intègre EMC Isilon en 2006 et occupe le poste de Senior Sales Director Southern Europe, puis MapR en 2013 en tant que Vice President Southern Europe, Benelux & Middle East.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA