Marges de la distribution : multiples réactions après la réunion au ministère

|

Leclerc était bien représenté, les grossistes ont été oubliés, les associations de consommateurs d'origine syndicale veulent un retour au contrôle des prix et la FNSEA et les JA ont regretté que les enseignes ne soient pas présentes. Un florilège de communiqués a succédé à la réunion à Bercy entre agriculteurs, industriels, distributeurs et consommateurs. Leclerc, accusé par la FNSEA d'avoir pratiqué la politique de la chaise vide comme la plupart dse enseignes, indique avoir été "représenté par la FCD comme toutes les autres enseignes", Jérôme Bédier, président de la FCD, étant effectivement présent, notamment avec un dirigeant de Lidl. Les Centres Leclerc réaffirment que les agriculteurs doivent bénéficier d'un traitement spécifique et que les lois qui régissent les produits transformés ne peuvent pas s'appliquer aux produits agricoles, et souhaitent la mise en place d'une nouvelle forme de régulation, avec des aides.
Les grossistes de la CGI se sont étonnés d'avoir été oubliés par les pouvoirs publics, et rappellent qu'ils représentent 55 % de la commercialisation des produits alimentaires. La Confédération se réjouit toutefois qu'un débat ait lieu sur l'application de la LME, et entend y participer. Quant à Conso France, qui représente 9 associations de consommateurs d'origine syndicale dont FOConsommateurs, elle estime que "l'ordonnance Balladur de 1986 sur la liberté des prix montre ses limites" pour les produits alimentaires.
Thierry Lahaye, responsable des Jeunes Agriculteurs en charge des GMS, a déclaré à LSA sa satisfaction que les agriculteurs aient été enfin entendus, "alors que nous menons depuis des mois des actions de sensibilisation devant les grandes surfaces", et que le dialogue se renoue avec celles-ci. Le responsable se dit particulièrement inquiet pour la campagne de fruits d'été, extrêmement abondante, qui pourrait voir les cours s'effondrer et relancer les manifestations, si des mesures ne sont pas prises rapidement dans ce secteur.  

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message