Marchés

Marine Harvest va licencier 405 bretons

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le leader mondial du saumon d'élevage (CA: 2 milliards d'euros, 6.000 salariés) va fermer deux de ses six sites bretons au premier semestre 2014. La décision est tombée hier à l'issue d’un comité centrale d’entreprise (CCE).

logo marine harvest

Le premier des deux sites concernés se trouve à Châteaugiron (35) où sont employés 109 salariés, parmi lesquels 101 vont être licenciés. A Poullaouen, 287 employés vont perdre leur poste.

Fin du saumon premier prix

L’acteur norvégien s’est justifié en évoquant "une réorganisation cruciale pour pérenniser les activités en France", explique Maïko Van der Meer, directeur général. Il évoque un durcissement de la concurrence et des négos avec la grande distribution, où le groupe est présent sous sa marque Kritsen mais aussi à marque propre. Il a dévoilé une perte de 3,8 millions d’euros pour le premier trimestre 2013.

Avec la fermeture du site de Poullaouen, le groupe arrête ainsi la production de saumon premier prix. En contrepartie, il compte investir 8 millions d’euros d’ici à deux ans sur le site de Landivisiau, troisième site breton sur les 6 que totalise Marine Harvest.

Un autre CCE devrait se dérouler le 17 juin prochain pour évoquer les reclassements des salariés, qui devront quitter leur fonction au premier semestre 2014.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA