LoopMe lève 17 millions de dollars pour injecter du prédictif dans la pub mobile

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La start-up britannique vise les Etats-Unis où le marché de la publicité mobile est estimé à 232,5 milliards de dollars.

publicité vidéo mobile
publicité vidéo mobile© weedezign - Fotolia.com

LoopMe, start-up spécialisée dans la diffusion de publicité sur mobile, vient de boucler un tour de table de 17 millions de dollars, soit près de 15 millions d’euros, auprès de HV Holtzbrinck Ventures, Open Ocean et Impulse VC. Cette levée de fonds, qui porte à 32 millions de dollars le montant des capitaux levés depuis sa création en 2012, a pour objectif de perfectionner la solution d’optimisation des campagnes marketing et son déploiement sur le territoire américain (plus précisément à New York, San Francisco et Boston). Selon eMarketer, le marché de la publicité mobile est estimé à 232,5 milliards de dollars aux Etats-Unis. Le mobile devrait représenter 33,9% du total des dépenses de publicité d'ici la fin de l'année, passant ainsi pour la première fois devant la télévision.

La société a mis au point une plateforme logicielle permettant d’intégrer des vidéos publicitaires dans des sites web ou dans des applications mobiles en fonction du moment où le consommateur est le plus susceptible de vouloir acheter un produit. Cet outil, baptisé PurchaseLoop, combine la data issue du mobile (avis, géolocalisation, données de navigation et d’achat…) et un algorithme de machine learning pour déterminer l’intérêt du consommateur en temps réel. Ne sont ensuite diffusées que les campagnes auprès de consommateurs susceptibles de changer d'avis, de se rendre en magasin ou ayant exprimé une intention d’achat. La start-up a construit une offre publicitaire multi-format (pré-roll, verticale, native, 360), intégrant de multiples paramètres de personnalisation pour affiner ensuite les campagnes. LoopMe a séduit quelques marques de grande consommation comme Ben & Jerry’s, Microsoft ou encore Philips.

Selon un baromètre France Digitale/Roland Berger publié en octobre, le Royaume-Uni est le pays européen - devant la France et l’Allemagne - où sont basées le plus de start-up spécialisées dans le domaine de l’intelligence artificielle. 774 start-up y sont actives dans l’apprentissage automatique ou encore les réseaux neuronaux. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA