Marketplace : comment les vendeurs pro peuvent se préparer au rush de la rentrée

|

Au mois d’août, les soldes sont terminés et la rentrée n’a pas encore commencé. Pour les marchands professionnels vendant leurs produits sur une marketplace, c’est une période de calme à exploiter pour anticiper au mieux sa rentrée et les mois à venir. Les conseils de PriceMinister.

En 2015, les ventes en ligne ont atteint près de 65 milliards d'euros en France
En 2015, les ventes en ligne ont atteint près de 65 milliards d'euros en France © Subbotina Anna / Fotolia

Tout au long de l’année, les marchands professionnels doivent gérer un flux de commandes important, et sont submergés par les campagnes qui s’enchaînent, comme en périodes de soldes ou à Noël. Ils n’ont donc pas toujours le temps de prendre du recul et de travailler sur leur stratégie et des sujets de fond comme l’amélioration de leur catalogue. Les conseils de Priceminister être prêt à la rentrée.

S’organiser, anticiper

- Préparer un rétro-planning des opérations en fonction de leur saisonnalité permet de se donner les moyens d’anticiper les campagnes pour les réussir au mieux et éviter la précipitation à la dernière minute. Une période cruciale comme celle de Noël, qui représente un pourcentage considérable du chiffre d’affaires annuel des e-commerçants, nécessite une organisation toute aussi importante longtemps à l’avance.

- Refaire l’inventaire de la globalité des stocks pour éviter les annulations de commandes en cas de rupture de stock, et proposer des fins de séries en promotion.

- Anticiper les stocks des produits les plus prisés en fonction des périodes de l’année (produits d’été, rentrée scolaire, fête des mères, fête des pères, etc.), pour ne pas se trouver pris au dépourvu et en rupture de stock face à un pic de demandes ponctuel.

Améliorer le catalogue de produits et ses prix :

D’après la célèbre formule, le chiffre d’affaires généré par un e-commerçant correspond au nombre de visites multiplié par le panier moyen mulitplié par le taux de conversion. Ce même marchand doit donc revoir tous ces leviers par différents biais :

- Vérifier les fiches produits et les améliorer : plus elles sont détaillées avec des vidéos et des photos, plus le taux de conversion augmente. La qualité des photos joue aussi, avec des produits présentés de préférence sur fond blanc, etc. Chaque détail compte.

- Proposer un maximum de produits pour s’assurer un nombre de visites minimum et vérifier que tous les produits mis en vente ont bien été importés dans les flux des marketplaces. Plus l’e-commerçant propose de produits, plus ses ventes augmentent. Si 20% des produits de ce marchand ne sont pas correctement importés, celui-ci perd 20% de chiffre d’affaires ! Les périodes creuses sont donc pour lui le moment de corriger les erreurs d’import pour augmenter facilement ses ventes.

- Effectuer une veille des tendances de cette année et de l’année prochaine pour savoir quels produits commander en amont (magazines de mode, de distribution, tous les magazines spécialisés par type de produits) et une veille concurrentielle également.

Pour Matthieu Denime, E-Commerce Consultant, Manager de la catégorie High-tech de PriceMinister : "Beaucoup d’e-commerçants en High-Tech ne prennent pas le temps d’inclure dans leur catalogue des accessoires ou des produits complémentaires, voire n’y pensent pas. Pourtant cela représente un potentiel de ventes additionnelles conséquent. C’est un point très important, d’autant plus que ces types de produits offrent une marge beaucoup plus confortable que les produits qu’ils proposent déjà."

- Réviser les prix des produits : sur une marketplace, la différenciation entre les annonces pour un même produit se fait souvent au niveau du prix. Surveiller ses prix par rapport à ceux de la concurrence et adopter la politique du prix le plus juste est crucial. Google Shopping par exemple permet d’effectuer facilement cette veille pour apporter les ajustements nécessaires.

 Soigner sa logistique et le choix de ses prestataires

- Réviser entièrement sa politique de livraison et ses process logistiques pour réduire au maximum le temps de livraison proposé à ses clients internautes. Un critère qui compte de plus en plus dans le choix du client.

- Lancer de nouveaux appels d’offre pour ses partenaires / prestataires (par exemple en logistique et gestion de flux). Réaliser un comparatif de ces prestataires entre eux et sélectionner les meilleurs pour réduire au maximum les coûts de chaque commande.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message