Marketplace : se spécialiser pour mieux régner

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

TRIBUNE D'EXPERTS Se spécialiser peut être la clé de la réussite des marketplaces, selon Philippe Corrot, co-fondateur et dirigeant de Mirakl. Tribune d'expert sur la stratégie gagnante des marketplaces de niche.

Se spécialiser voire s’ultra-spécialiser peut être la clé de la réussite des marketplaces, selon Philippe Corot, co-fondateur et dirigeant de Mirakl.
Se spécialiser voire s’ultra-spécialiser peut être la clé de la réussite des marketplaces, selon Philippe Corot, co-fondateur et dirigeant de Mirakl.© Jakub Jirsk - Fotolia

Quand on évoque la croissance fulgurante des marketplaces, on pense souvent à Amazon ou à Rue du Commerce, des places de marché généralistes et gigantesques où on trouve de tout. Pourtant le paysage des marketplaces ne se limite pas à quelques oligopoles. Pour les acteurs plus modestes, qui hésiteraient encore, se spécialiser voire s’ultra-spécialiser peut être la clé de la réussite.
En effet, grâce au flux d’information, les consommateurs, plus que jamais, ont une connaissance pointue des biens qui les intéressent. Ils savent ce qu’ils veulent et ne se contenteront pas d’une alternative. Ce type de consommateur a donc tout intérêt à se tourner vers un spécialiste ou, encore mieux, vers une marketplace de niche.
En ouvrant son site à des vendeurs sélectionnés, un opérateur marketplace est en mesure de créer un univers cohérent et complet autour d’un secteur ou d’un type de produits. Les possibilités de référencement sont quasi illimitées et dépendent de la stratégie de l’opérateur comme de sa capacité à attirer les vendeurs.
En sélectionnant ses vendeurs, l’opérateur donne une orientation à son site de vente en ligne et forge son image d’expert sur un domaine particulier. Résultat: on attire petit à petit une clientèle de connaisseurs. Reste à la fidéliser.

"Proposer une expérience client en adéquation avec ses attentes et l’offre qu’on propose"
Pour cela, il est essentiel de proposer une expérience client en adéquation avec ses attentes et l’offre qu’on propose. Par exemple, the Beautyst, marketplace spécialisée dans les produits de beauté, anime aussi une véritable communauté dédiée à ce sujet et héberge notamment des bloggeuses. Lier contenu éditorial et référencement de produits est un bon moyen d’émerger et de trouver sa ‘niche’.
Il est essentiel que les marchands, quant à eux, diversifient leurs canaux pour ne pas être dépendants des places de marché poids-lourds comme Amazon. Dans ce cadre, la marketplace de niche n’est pas à négliger. Par rapport à une place généraliste, le trafic est certes plus faible mais plus qualifié donc plus propice à acheter, ce qui peut représenter une part des revenus non négligeable pour les vendeurs.

3 piliers à respecter
On le voit la marketplace peut prendre divers visages et son succès dépend moins de sa taille que du respect de trois piliers cardinaux : une technologie solide, une bonne sélection des vendeurs et un marketing efficace et cohérent.
Exploiter une niche, aussi petite soit-elle, ne revient pas à s’interdire de grandes ambitions, notamment à l’international. Comprendre parfaitement son marché ouvre de nombreuses portes comme nous le montre également l’exemple de Farfetch, marketplace spécialisée dans la haute couture, qui met en relation des boutiques du monde entier avec une clientèle internationale tournée vers le luxe. Sans Farfetch, consommateurs et vendeurs auraient pu ne jamais se croiser

Philippe Corrot, co-fondateur et dirigeant de Mirakl
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA