Marks and Spencer boucle des résultats annuels en reprise

|

Le groupe boucle dans un relatif optimisme, la deuxième année du plan de relance sur 3 ans mis en place par Stuart Rose, son directeur général, en mai 2004, après l'audacieuse OPA lancée par l'homme d'affaires Philip Green.

Sur l'exercice achevé au 1er avril 2006, la chaîne britannique (400 enseignes au Royaume-Uni) annonce un chiffre d'affaires en hausse de 4,1% (à 7,797 milliards de livres) ; et un bénéfice avant impôts en essor de 47,6% (à 745,7 millions de livres, soit 1,1 milliards d'euros). En revanche son bénéfice net recule de 10,8% (à 523,1 millions de livres).
Au Royaume-Uni, les ventes du groupe à surfaces comparables ont progressé de 1,3% sur l'année, dont 3,6% pour l'alimentaire. Priorité stratégique pour le groupe : moderniser l'image de Marks and Spencer en réaménageant les magasins.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter